Réussir son entretien

Comment construire un CV sans expérience

Question du mois : Pour un 1er boulot, que mettre dans son CV quand on a pas encore d’expériences professionnelles ?

« Je n’ai que le brevet des collèges, un stage d’observation et quelques soirées de baby-sitting  à faire valoir, pas de quoi remplir un curriculum vitae et me démarquer pour trouver un emploi ou un stage….» Faux ! Même sans diplôme ou sans expérience, on peut construire un CV avec des informations à valoriser, qui feront la différence. Voici les clefs de Jean, conseiller emploi à la Mission Locale pour réaliser en une heure un CV qui saura rassurer et étonner les recruteurs !

1-      Les éléments clefs (l’âge, le permis ou BSR, ou la maîtrise des langues si elle est bonne), peuvent être mis en haut de la page et en gras.  Un recruteur met entre 3 et 5 secondes à lire un CV. Il faut guider sa lecture. Les éléments clefs doivent apparaître en gras et sauter aux yeux.

2-      La photo n’est pas nécessaire, mais dans un CV léger, c’est un élément supplémentaire pour le recruteur. Elle fait appel à la mémoire visuelle. Ce n’est pas celle très officielle du passeport, sans expression qu’il faut choisir. Au contraire : une photo avec un joli sourire (le célèbre « ouistiti» fait l’affaire), le regard « intelligent » qui fixe l’objectif, et une tenue « professionnelle », un chemisier et/ou une veste.

3-      Le cursus scolaire doit être très précis. Après un diplôme, ajoutez entre parenthèse « obtenu », « mention », « mention bien », etc. De même, précisez la dernière année scolaire : écrire « achevé », ou « niveau » à côté. Être honnête sur son cursus scolaire est un élément essentiel pour gagner la confiance d’un recruteur.

4-      Les expériences (professionnelles), doivent être détaillées. Écrire « stage » ne donne pas d’indication sur ce qui a été fait. Il est préférable de donner un intitulé de métier et préciser ce qui a été vu et réalisé avec des mots clefs (planning, accueil, etc. ). C’est entre parenthèse, qu’il faut préciser qu’il s’agit d’un stage d’observation, d’une mission, etc.

5-       Pour remplir une partie sur les compétences, il faut s’interroger sur tout ce que l’on sait faire, que ce soit drôle ou étonnant ! Maîtriser Word ou installer un anti-virus sont des compétences bureautiques et informatiques qui peuvent intéresser un recruteur ; de même une bonne orthographe, ou la maîtrise de la petite mécanique, comme savoir réparer son scooter, ou le bricolage… Il faut lister des compétences personnelles et de la vie quotidienne qui sont transférables dans le monde de l’entreprise.

6-      Les informations complémentaires doivent pouvoir être argumentées, notamment lors d’un entretien.

7-      Un intitulé de CV peut paraître en haut de la page. Sans expérience significative vous pouvez inscrire « agent ou employé polyvalent ».

La mise en page doit être sobre et lisible, deux couleurs sont suffisantes.

Un recruteur met entre trois et cinq secondes à lire un CV. Les éléments clefs doivent apparaître en gras, pour qu’il se fasse une idée durant ce cours laps de temps, c’est après qu’il commence une lecture détaillée. Et surtout n’oubliez que le CV est un support à la discussion. Un mensonge est compliqué à gérer en entretien et à long terme… 

Les clés d’un entretien réussi

Trop de candidats ne comptent que sur leur bonne étoile pour décrocher le jackpot. Grossière erreur. Plus que jamais un entretien, ça se prépare. Convaincre un recruteur cela ne s’improvise pas. Chaque entretien doit être abordé comme si c’était le premier. Lors de l’opération Job dating, vous aurez la chance de rencontrer des recruteurs. Ne laissez pas passer cette chance ! Pour vous aider à mettre toutes les chances de votre côté, Christine Jolly, responsable des ressources humaines de Metallogic, une entreprise clichoise, nous livre quelques conseils.

 

 

Vous participez chaque année à l’opération Job dating. Quels sont pour vous les pièges à éviter lors de ce type d’événement ?

Bien souvent, les candidats ne se rendent pas compte de l’enjeu. De ce que j’ai pu observer, beaucoup viennent habillés comme d’habitude, et surtout, ne sont pas ponctuels. Or la ponctualité, c’est la règle numéro 1 ! Cela montre que l’on est vraiment intéressé. Être en retard est synonyme d’indifférence et surtout, laisse à penser qu’il en sera toujours ainsi par la suite. Nous avons recruté un jeune Clichois l’année dernière, et je me souviens l’avoir vu dès l’ouverture du salon, un peu intimidé dans son costume. J’ai énormément apprécié l’effort vestimentaire et le fait qu’en étant en avance, il me montrait clairement que sa motivation était très forte. Encore aujourd’hui, je ne regrette pas la décision de l’avoir embauché.

En somme, la première impression est fondamentale ?

Exactement. Se montrer sous son meilleur jour en entretien, c’est une marque d’attention. Le contraire pourrait laisser penser que vous ne prenez pas le rendez-vous au sérieux. Pour les hommes par exemple, le minimum est de cirer ses chaussures et de vérifier l’absence de tâches susceptibles d’attirer l’œil du recruteur. Il faut aussi rester naturel. C’est une petite cérémonie qui ne doit pas devenir un show. Une phrase telle que « je suis ravi de faire votre connaissance » ou « je suis heureux de vous rencontrer » suffit. On peut éventuellement, si besoin, rappeler avant son prénom, son nom et sa qualité professionnelle. En revanche, inutile de remercier le recruteur de vous accorder du temps, c’est son job !

Il ne faut pas pour autant tout miser dessus...

Certes non. Un entretien se prépare. Le CV par exemple. Il doit être complet, précis et clair. Votre CV, c’est votre vitrine. Na pas oublier de faire une accroche, c’est-à-dire spécifier le métier que vous recherchez, mettre en avant les savoir-faire et les entreprises pour lesquelles vous avez travaillé. Mais ne noter pas tous les postes que vous avez occupés. Mieux vaut mettre les plus significatifs par rapport au poste recherché. N’hésitez pas à solliciter un regard extérieur sur votre CV. Enfin, pour l’entretien, prenez des infos sur le recruteur et le poste. Cela vous évitera de sécher sur les inévitables questions du type « qu’avez-vous retenu du descriptif du poste ? ». Un dernier conseil : outre une tenue vestimentaire correcte, évitez la cigarette et le café avant l’entretien, jetez votre chewing-gum et... coupez votre portable !

Zoom sur…

Les métiers des services à la personne

Le 28 novembre, une table ronde sera organisée autour des secteurs qui recrutent. Parmi eux, les métiers des services à la personne.

Aujourd’hui, près de 2 millions de personnes travaillent dans ce secteur, qui est en plein boom, avec, à la clé, des postes à pourvoir. S’occuper des personnes âgées, donner des cours de soutien scolaire… le secteur regroupe de multiples métiers.

A Clichy, plusieurs formations s’offrent à vous. Le lycée Auffray propose un baccalauréat professionnel accompagnement, soins et services à la personne, qui permet ensuite d’exercer auprès de familles, d’enfants, seniors ou de personnes handicapées.

L’établissement permet de suivre également une formation d’auxiliaire de puériculture, d’aide-soignant et prépare aux concours d’entrée en institut de soins infirmiers. Plus de détails sur les formations ici

Vous avez le contact facile avec les enfants ? Educazen proposera le 28 novembre prochain des offres de baby-sitting. L’entreprise a ouvert une agence en juillet dernier dans les Hauts-de-Seine et offre des missions de gardes d’enfants, d’accompagnement et de sorties d’école. « Nous cherchons des personnes ayant déjà eu une expérience auprès d’enfants, disponibles et surtout des personnes sérieuses qui aiment les enfants », explique Arya Radon, chargée de recrutement pour l’agence des Hauts-de-Seine. L’entreprise offre des CDD sur l’année scolaire, voire des CDI. « Le secteur se porte bien, à en voir les différentes agences qui ont ouvert ces dernières années. Il y a beaucoup de demandes des parents. » Le jour J du Forum, des offres seront disponibles à la Maison des associations. Mais vous pouvez d’ores et déjà postuler sur le site d’Educazen « Tout le monde est rappelé ! », assure Arya Radon.

Le site à connaître

http://www.servicesalapersonne.gouv.fr

Je souhaite préparer mes entretiens

Comment savoir quelles offres seront proposées ?

Près d’une vingtaine d’entreprises seront présentes au Job dating, dans des secteurs très variés, pour une centaine de postes différents. Hôtesse d’accueil, auxiliaire de vie sociale, second de cuisine, boulanger, commercial, télé-conseiller, conseiller technique automobile...  Pour connaître les offres et s’inscrire, être conseillé sur les offres les mieux adaptées à votre profil, rendez-vous à la Mission Locale avec votre CV, ou à la Maison de l’Emploi.

Préparez-vous


 

Des exemples de question pièges :

•             Qu’est-ce qui ne vous intéresse pas dans ce poste ?

•             Si je vous intègre dans mon équipe, que vais-je devoir surveiller chez vous ?

•             Qu’est-ce qui me garantit que vous ne partirez pas au bout de 3 mois ?

•             Que pouvez-vous me dire pour me convaincre de vous sélectionner ?