Page facebook Page twitter Page Youtube

Stop aux voitures en double file

Sécurité - Publiée le 09/02/2017

Pour la sécurité de tous, des agents de la police municipale ont maintenant pour mission de faire enlever les véhicules gênants sur la voie publique.

Boulevard Jean Jaurès, la voiture est garée en double file. Quelques minutes plus tard, le camion de la fourrière entre en action. Il ne restera alors plus qu’au propriétaire à aller chercher sa voiture à la fourrière de Gennevilliers. Il devra également s’acquitter d’une amende pour stationnement gênant pouvant aller jusqu’à 135 euros suivant l’infraction et s’acquitter en plus des 116 euros des frais de fourrière.
Au mois de décembre une personne en fauteuil roulant a été renversée par une voiture garée sur un passage protégé. Aussi, depuis le début de l’année, la nouvelle brigade de la police municipale chargée de faire la chasse aux véhicules gênants fait enlever une dizaine d’automobiles quotidiennement. Chaque matin, deux agents arpentent en priorité les grands axes de circulation : la rue Martre, les boulevards Jean Jaurès, Général Leclerc et Victor Hugo et ils repèrent les voitures garées en double file, sur des places de livraison ou à des angles de rues. La Ville a deux objectifs dans le cadre de la circulation routière :
• assurer la sécurité des piétons en rendant les voies plus sûres,
• fluidifier le trafic pour réduire au maximum les embouteillages.

Des effets positifs déjà visibles
« Dès qu’un véhicule est garé en double file, le trafic est ralenti. La situation se dégrade rapidement lorsqu’il y en a plusieurs et que les autres conducteurs doivent slalomer pour avancer. Grâce à nos effectifs supplémentaires, nous pouvons à présent affecter des agents à cette mission. Et les premiers effets positifs sont déjà visibles », constate David Désirée, directeur de la police municipale. L’autre mission de cette brigade est d’effectuer les relevés des véhicules en stationnement abusif. Ceux qui restent immobilisés plus de 7 jours consécutifs au même endroit sans bouger. En 2016, plus de 400 ont été verbalisés, avec à la clé une amende de 35 euros, accompagnée d’une mise à la fourrière. Alors pour faire preuve de civisme et éviter les amendes, mieux vaut garer sa voiture sur l’une des 5 126 places de stationnement prévues à cet effet dans Clichy.


Partager cet article :