Page facebook Page twitter Page Youtube

Speed dating : les élus vous écoutent

Vie Municipale - Publiée le 12/01/2018

Le 28 novembre, la nouvelle école maternelle Victor Hugo accueillait la dernière édition de l’année de ces rencontres entre le Maire Rémi Muzeau, son équipe et les Clichois. Voici une sélection de questions posées aux élus et des réponses apportées durant ces échanges.

 

Quelle est la date d’ouverture de l’école privée ?

L’école primaire et le collège privé catholique d’enseignement Soeur Marguerite seront construits au niveau du 71, rue de Paris et 10, rue Castérès. À partir de la rentrée 2020, 4 classes ouvriront, 2 pour les CP et 2 pour les 6e (soit 120 élèves). À l’horizon 2024, le groupe scolaire comprendra 18 classes du CP à la 3e (soit 540 élèves), puis 26 classes en 2028.

Pourquoi l’éclairage public ne fonctionne-t-il pas toujours dans le quartier Victor Hugo ?

Les pannes récurrentes sont dues à un défaut d’entretien des réseaux depuis de trop nombreuses années. Lors du dernier Conseil municipal, un marché global de performance énergétique a été lancé portant sur l’éclairage public et la signalisation lumineuse tricolore. Ce marché permettra d’associer à la fois la gestion énergétique, l’exploitation et la maintenance ainsi que la reconstruction. Le montant prévisionnel de cette opération d’une durée de 24 à 36 mois est de 10 M€.

Que va-t-il se passer avec la relocalisation du Centre municipal de santé ?

En signant une convention avec l’hôpital Goüin fin novembre, la Ville veut développer un Pôle de soins de proximité dans les locaux de l’hôpital. En mutualisant les moyens, les Clichois auront accès à une offre de soins enrichie, exclusivement de secteur 1, avec des plages d’ouverture élargies, des consultations de généralistes et de spécialistes et des services recentrés de meilleure qualité. L’ouverture du nouveau pôle est prévue pour le troisième trimestre 2018.

J’ai l’impression qu’il y a moins de poubelles de rue, pourquoi ?

En réalité, il y a 640 corbeilles dans la ville. Elles sont à votre disposition dans les rues et dans les parcs. À cela s’ajoute 112 cendriers répartis sur tout le territoire et 55 distributeurs de sacs pour déjections canines. Mais rien n’est plus efficace que le civisme des habitants. Chaque année, la Ville collecte 1 300 tonnes de déchets divers sur la voirie. En matière de verbalisation, une amende de 68 euros est dressée en cas de non-respect, et évidemment de prise en flagrant délit.


Partager cet article :