Page facebook Page twitter Page Youtube

Lagarrigue poursuit son développement à Clichy

Entreprise - Publiée le 02/07/2018

La société Lagarrigue est présente partout en France et depuis 20 ans à Clichy. Spécialiste du handicap, l’entreprise propose des solutions orthopédiques sur mesure et continue son développement dans notre ville.

Voir l'image en grandEn 2016, Arnaud Assoumani rapporte la médaille de bronze en saut en longueur des Jeux paralympiques de Rio. L’athlète, né sans avant-bras gauche, était venu à Clichy tester sa prothèse créée par le groupe Lagarrigue.

L’athlète, né sans avant-bras gauche, était venu à Clichy tester sa prothèse créée par le groupe Lagarrigue. Si son activité dans le domaine du sport est la partie la plus médiatisée, l’entreprise travaille au quotidien pour toutes les personnes en situation de handicap.

Le groupe Lagarrigue réalise sur-mesure des orthèses (qui viennent en appui d’un membre souffrant ou pour un traitement), des prothèses (en remplacement d’un membre), des corsets et des corsets sièges de positionnement. « Nous travaillons sur prescription médicale et nous développons des produits spécifiques comme les casques pour les enfants qui sont atteints de plagiocéphalie et de brachycéphalie », explique Thomas Grolleau, directeur régional et orthoprothésiste depuis 17 ans.

 

 

 

 

Artisanat et modernité 

Le sur-mesure demande de l’attention. Au rez-de-chaussée, des salles sont équipées pour recevoir les patients, des bébés aux personnes âgées. « Nos orthoprothésistes se déplacent dans les centres de rééducation ou les services de traumatologie… Une prothèse, c’est comme une seconde peau. Il faut qu’elle s’adapte parfaitement », explique le spécialiste. Au premier étage du bâtiment, la partie réalisation. Ici un opérateur pose du cuir, un autre ponce du plâtre, un troisième s’affaire autour d’un moulage : « Notre métier a un côté très artisanal. Il existe quatre techniques de prises d’empreinte : le plâtre, le mètre à ruban et à coulisses, le sac à billes et la tablette numérique 3 D », poursuit-il. La conception est assistée par ordinateur.
Depuis plus de dix ans, l’entreprise dispose de plusieurs scanners et d’une fraiseuse numérique. « Notre logiciel, Rodin 4D, est devenu leader mondial », se félicite le directeur régional. Les appareillages matériels sont fabriqués soit en polyéthylène, en polypropylène, en plexi, en fibre de verre, carbone et même en cuir (pour les pieds neurologiques). Chaque produit est personnalisable.

 

 

 

 

Voir l'image en grandJournée découverte 

Le groupe Lagarrigue est installé à Clichy depuis 20 ans où il continue de se développer. Après avoir aménagé un nouvel étage, il y a un an, l’agence clichoise envisage maintenant de s’étendre à nouveau dans des locaux proches de leur bâtiment.

Preuve de son dynamisme, l’entreprise recherche sans cesse du personnel (lire encadré) et lance des innovations pour pallier le vieillissement de la population : « Nous traitons, par exemple, de plus en plus les troubles orthopédiques des personnes en maison de retraite. Les membres se figent ou se tordent quand les gens bougent de moins en moins, nous pouvons améliorer leur quotidien en proposant des orthèses adaptées. Nous sommes les seuls en Île-de-France à faire cela. »

 

 

UNE INNOVATION UNIQUE AU MONDE RÉALISÉE À CLICHY

Voir l'image en grandThomas Grolleau tient dans ses mains leur dernière nouveauté : un corset siège avec système d’aération intégré. « Nous sommes partis du constat que les enfants notamment handicapés souffrent de sudation quand ils sont installés dans leurs fauteuils. C’est un vrai problème. Nous avons créé un système de ventilation qui souffle et aspire l’air chaud. »

 

Voir l'image en grand


Partager cet article :