Page facebook Page twitter Page Youtube

Journée européennes du patrimoine : à la découverte de l'histoire de Clichy !

Culture - Publiée le 12/09/2018

Les 15 et 16 septembre, enfilez votre casquette d’enquêteur, et découvrez gratuitement des lieux insoupçonnés, témoins de l’histoire de notre ville

Voir l'image en grandAbris anti-aériens : les Clichois face à la guerre


Ces visites concernent deux abris : l’un utilisé lors de la Première Guerre mondiale et l’autre pendant la Seconde.

Le premier abri se trouve sous l’école Victor Hugo A. Il s’agit en fait des caves de l’établissement situées directement sous les salles de classe. À l’époque, l’école n’était pas mixte. C’est sous le bâtiment des garçons que se trouve le refuge utilisé pendant la Grande Guerre. Une ouverture percée dans un mur il y a un siècle donne accès à un immense espace (300 m² environ), composé de plusieurs salles en enfilade. Cet abri, rudimentaire et improvisé, a rapidement montré ses limites, et les caves des immeubles voisins lui ont été préférées. Dans la crainte d’un nouveau conflit, l’État et les communes ont construit partout en France des milliers d’abris anti-aériens. Celui situé sous la Maison du Peuple date de cette époque.

Construite dans les années 1930, cette merveille architecturale n’en a pas oublié les inquiétudes de son temps. Ses soussols sont ainsi pensés pour résister aux bombardements les plus terribles, qui n’ont heureusement jamais visé Clichy.

 

 

 

Voir l'image en grand120 ans de l'école Pasteur : une hsitoire communale 

Au début du 19e siècle, les villes comme Clichy ont commencé à encourager l’accès de toutes et tous à l’école. Il faut attendre 1867 pour que la gratuité soit encouragée par la création de caisses des écoles et de bourses de l’État, et 1881 pour que la gratuité soit obligatoire.

Nous sommes à l’époque des fameux « hussards noirs de la République », ces enseignants ardents défenseurs des valeurs de la laïcité. À l’école, on éduque de futurs citoyens, de futurs parents, et même de futurs soldats.

L’école commence début octobre et se termine fin juillet pour laisser les enfants aider leurs parents dans les champs. Les élèves portent des blouses par-dessus leurs habits pour éviter de les salir. On apprend à lire, écrire, compter, les cours de sciences s’appellent « leçons de choses », et l’on reçoit des cours d’éducation morale. L’été, on part en colonies. À partir de 11 ans, les élèves peuvent se présenter au certificat d’études primaires, qui existera jusqu’en 1989.

Dans cet écomusée temporaire, le quotidien des enfants de Clichy vous éclairera comme jamais sur ce qu’était la vie de nos aïeux !

 

 

Voir l'image en grandEspace Game : élémentaire mon cher clichois ! 


Révélez le Sherlock Holmes ou la Miss Marple qui sommeille en vous !

En partenariat avec la société Captive basée à Clichy, la Municipalité vous propose le premier escape game du Pavillon Vendôme ! Dans ce lieu chargé d’histoire, véritable décor de cinéma, trois équipes de 8 joueurs devront enquêter pour découvrir ensemble le trésor de Françoise Moreau, alias Fanchon, propriétaire du Pavillon Vendôme au Siècle des Lumières, intrigante chanteuse de l’Académie royale de musique, et amante de Philippe de Vendôme, arrière-petit-fils d’Henri IV…

Journée du Patrimoine 2018 à Clichy - programme

 


Partager cet article :