Coupe du monde : l'ancienne Clichoise Elodie Thomis répond à nos questions

Coupe du monde : l'ancienne Clichoise Elodie Thomis répond à nos questions

Sport - Publié le 7 juin 2019
élodie thomis football féminin mondial bleues
La France accueille la Coupe du Monde de football féminin, du 7 juin au 7 juillet. L’occasion d'écouter Elodie Thomis, marraine du 1er tournoi national de football féminin, ancienne Clichoise et ancienne attaquante des Bleues.

Voir l'image en grandDans la dynamique de la Coupe du Monde, l’USAC propose, pour la première fois, un tournoi national de filles, le 9 juin, de 9h30 à 17h, au stade Nelson Paillou. 10 clubs sont inscrits. Cette opération a reçu le soutien de Clichy Mécénat, fonds de dotation territorial. Élodie Thomis, ancienne clichoise et ancienne attaquante de l’équipe de France, en est la marraine.

Quel message voudriez- vous délivrer aux joueuses de l’USAC ?

Il faut croire en soi, travailler. C’est la clé de la réussite, ne jamais se sous estimer. Moi, par exemple, mon geste était basé sur le sprint, car j’ai démarré en athlétisme, cela a été ma carte de visite. Pourtant j’avais des lacunes techniques mais cela ne m’a pas empêché de faire une grande carrière (Elodie a été joueuse en équipe de France pendant 11 ans jusqu’en 2017 et joueuse à l’Olympique Lyonnais de 2007 à 2018, l’équipe avec laquelle elle a remporté 5 fois la Ligue des Champions, NDLR).

Quel regard jetez-vous sur la coupe du Monde qui se joue en France ?

La France est le pays organisateur, c’est important que les filles réussissent. Je viens de les rencontrer, elles sont détendues et prêtes. Il y a aussi un grand enjeu pour les femmes, pour l’égalité hommes-femmes. C’est difficile d’exister dans un monde d’hommes, mais là elles vont pouvoir montrer leurs qualités. De mon côté, on pourra me suivre sur TF1 où, pendant la Coupe du Monde, j’animerai une séquence avec Camille Abilly dans Le Mag.

Vous revenez à Clichy, quels souvenirs y avez-vous ?

J’ai été scolarisée à l’école Pasteur en CP et CE1. Cela m’a fait plaisir de revenir, de revoir ma rue. Ici, j’ai fait du sport, du cyclisme notamment où j’ai gagné beaucoup de coupes. Cette ville m’a marquée et j’ai eu des bons souvenirs.

Pages associées