Tout savoir sur le dépistage du cancer du sein

Tout savoir sur le dépistage du cancer du sein

Santé - Publié le 2 octobre 2019
La mammographie est réalisée dans des centres agréés
Une femme sur huit développe un cancer du sein au cours de sa vie et le taux de guérison de plus en plus répandu des cancers féminins dépend notamment de la précocité de la détection. Parmi les 58 000 nouveaux cas recensés chaque années, 75% le sont après 50 ans. Ainsi, un dépistage gratuit est proposé aux femmes âgées de 50 à 74 ans. Petit guide du dépistage du cancer du sein.

Voir l'image en grandTous les deux ans, chaque femme âgée de 50 à 74 ans reçoit par courrier une invitation pour bénéficier d’un dépistage gratuit du cancer du sein. La mammographie est prise en charge à 100% par l’Assurance maladie, sans besoin d’avancer les frais. Une détection précoce permet d’augmenter les chances de guérison jusqu’à 90%. Selon les chiffres de la Santé publique, on comptait 12 146 décès en France en 2018, chiffre en baisse depuis la mise en place du dépistage systématique, même si cette même année, seules 50,3% des femmes ont choisi de profiter du programme de dépistage national.

Le dépistage consiste en une radiographie des deux seins (mammographie) qui permet d’établir un diagnostic précis et de détecter une éventuelle anomalie. La mammographie est réalisée par des radiologues agréés .

La patiente remplit un formulaire médical dans lequel elle renseigne ses antécédents familiaux et personnels. Le radiologue compare ensuite les clichés avec ceux des examens antérieurs s’ils existent. Le médecin livre à la patiente une première interprétation. En cas de doute, des examens complémentaires et immédiats sont prescrits. Si aucune anomalie n’est décelée, une seconde lecture est tout de même réalisée par un autre radiologue. Environ 6% des cancers diagnostiqués le sont lors de la seconde lecture.

Voir l'image en grand

La double lecture de la radio, pour quoi faire ?

Lorsqu’une patiente effectue une mammographie dans le cadre du dépistage gratuit du cancer du sein, les résultats sont systématiquement envoyés au Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) pour une seconde lecture. Depuis le 8 septembre, le CRCDC remplace ADK92, le Centre de coordination du dépistage dans les Hauts-de-Seine. L’intérêt de cette seconde lecture des radiographies au CRCDC permet de confirmer ou pas la 1ère lecture.

Si le CRCDC confirme la lecture, il renvoie ensuite la mammographie au radiologue du centre de dépistage et la patiente vient chercher ses bilans, Si le CRCDC ne confirme pas la lecture, il rajoute son bilan au premier bilan et les résultats sont envoyés au radiologue. La patiente récupère ses résultats et est prise en charge si besoin.