Awake, la start-up clichoise à l'heure de l'éco-responsabilité

Awake, la start-up clichoise à l'heure de l'éco-responsabilité

Entreprise - Publié le 7 octobre 2019
Dirigeants de la start up Awake Clichy
Leur montre solaire et en matériaux recyclables a été vue par des millions de téléspectateurs : le président de la République, Emmanuel Macron, en a fait la promotion lors du G7 et sur les plateaux de télévision.
La société Awake, qui l’a conçue, est une start-up installée à Clichy.

Un cadran, un bracelet, deux aiguilles, rien ne différencie la montre Awake des autres montres, sauf que le mouvement est solaire, le bracelet est fait de plastique recyclé ou de cuir vegan et les aiguilles sont fabriquées en acier recyclable.
L’aventure démarre mi-2018, dans les locaux de Morning Coworking, place des Nations unies. Lilian, Nghia et Fred s’associent pour développer Awake (« éveillé » en anglais, ndlr). « J’ai travaillé dans le marketing digital pendant 15 ans, explique Lilian Thibault, et j’avais envie d’être en phase avec mes valeurs personnelles, c’est-à-dire avoir un impact positif en matière d’environnement et dans l’intérêt commun. Avec une montre, vous avez nos valeurs autour du poignet. »

De Clichy au G7

Le projet est lancé sur une plateforme participative américaine. Ils espèrent collecter 30 000 dollars en un mois. Le montant est atteint en moins d’une heure ! « Nous proposons des alternatives écoresponsables aux objets du quotidien. Les gens sont de plus en plus exigeants et veulent consommer différemment », renchérissent les associés.

Un message de l'Élysée

En janvier 2019, c’est par un simple contact sur Facebook Messenger que l’histoire prend un autre tournant : « Le message était signé de l’Élysée. On a cru à une blague, mais non. 48 heures plus
tard, nous étions à l’Élysée avec une commande du président Emmanuel Macron : réaliser une montre avec un boîtier en filets de pêche recyclés, pour le G7, fin août à Biarritz. On a été challengé. »
Lors du G7, Emmanuel Macron présente bien la montre, puis quelques jours plus tard, lors d’un passage télé : « Pendant 46 minutes sur France 2, le président a parlé avec notre montre au poignet. D’un coup, on est devenu légitime, ce sont des années de gagnées en termes d’image et de reconnaissance. Notre site a été pris d’assaut, on a croulé sous les mails.»

« Nous voulons nous développer à Clichy ».

Actuellement, la société commercialise six montres et mène un travail avec des artistes pour produire des séries limitées et lancer une collection féminine. Dans le même esprit, Awake va bientôt proposer
aux particuliers de venir déposer leurs vieilles montres, pour recycler 95 % des matériaux. « Nous sommes la première entreprise au monde à le proposer. »
Et l’avenir, Awake l’envisage à Clichy : « Nous souhaitons recruter un autre designer et une personne pour prendre en charge notre service clients. On a ressenti une dynamique à Clichy et nous cherchons de nouveaux locaux », concluent les associés.