L'école à la maison

L'école à la maison

Education - Publié le 19 avril 2020
L'école à la maison
Depuis lundi 16 mars, les établissements scolaires sont fermés. Mais les leçons, elles, continuent... à la maison ! Les enseignants mettent donc en œuvre cette nécessaire continuité pédagogique en lien avec les parents qui expliquent à leurs enfants que non, « ce n'est pas vraiment des vacances ». Retour d'expérience avec Nathalie, Clichoise et enseignante dans une classe de moyenne/grande section à l'école maternelle Léopold Sédar Senghor.

Garder un lien

Vendredi 13 mars, beaucoup d’élèves sont rentrés de l’école avec un mot de leur établissement, posant les premiers principes. Parmi eux, celui de garder un lien. « J’envoie tous les jours aux parents par mail une sorte de programme, dans lequel je propose plusieurs activité différentes », explique Nathalie, enseignante en moyenne et grande sections de maternelle à l'école Léopold Sédar Senghor. En cette période de confinement, « il est également important que les élèves sachent que leurs copains et copines vivent les mêmes choses qu’eux. Je demande ainsi aux enfants de m’envoyer des photos de leurs travaux, que je publie sur notre blog. »

Les rituels de la classe

« Les enfants ont besoin de rituel et de stabilité. J’espère que nos rendez-vous quotidiens pour faire le travail les aideront à trouver un semblant de normalité. Il faut compter sur leur immense pouvoir d’adaptation », poursuit Nathalie. « Lorsque j’envoie le programme du jour aux parents, je veille à utiliser le même vocabulaire qu’en classe, que les enfants connaissent et qui leur parle ». Reste aux parents à trouver l’art et la manière pour recréer une sorte de rituel quotidien et favoriser ainsi un petit temps de concentration. Car entre les jouets à portée de main et la petite sœur qui rôde, à la maison les distractions sont nombreuses !

Avec les moyens du bord

Bien sûr, les familles ne disposent pas à la maison de tout le matériel pédagogique nécessaire. Point de salle d’art plastique pour les grandes créations artistiques, point de tableau noir pour les leçons d’écriture. Il faut donc s’adapter ! « Je propose des activités que les parents peuvent organiser facilement. Les retours que j’ai des familles sont très positifs », poursuit Nathalie. D’une manière générale, de la maternelle à l'enseignement supérieur, des moyens de communication entre les élèves et les enseignants ont été mis en place. Marie, professeure de physique-chimie au lycée, poste à ses élèves des vidéos et est en contact direct avec eux via une messagerie instantanée. Au collège Jean Macé, l’espace numérique de travail (ENT, qui existait déjà) est également largement exploité.

Ressource nationale :

www.cned.fr/maclassealamaison

Localisation