Handicap : Clichy lance les ambassadrices de l'Accessibilité

Handicap : Clichy lance les ambassadrices de l'Accessibilité

Handicap - Publié le 8 septembre 2020
Ambassadrices de l'accessibilité handicap Clichy
Celsabil et Sarra sont les premières ambassadrices de l’Accessibilité de Clichy. Leur rôle : renseigner les commerçants et les professions libérales sur les règles d’accessibilité applicables à leurs établissements.
La Ville est la 1ère commune d’Île-de-France à adhérer à ce dispositif.

Ambassadrices de l'accessibilité ClichyCe matin, Celsabil Banna, 21 ans, et Sarra Drir, 24 ans, ont rendez- vous dans un café, un restaurant et un magasin bio. Elles évaluent si les règles d'accessibilité sont bien appliquées et donnent aux gérants des pistes d'amélioration personnalisées. À leur côté ce jour-là, Brigitte Thorin, déléguée ministérielle à l'Accessibilité : « Elles sont ici pour créer les conditions du vivre ensemble, apporter soutien technique et conseils aux commerçants de proximité et aux professions libérales. La première crainte est que cela coûte cher d'adapter son établissement. Ce n'est pas vrai. Elles peuvent donner des exemples de tarifs, présenter les dérogations possibles quand les travaux ne sont pas faisables. Nous n'avons aucun rôle répressif mais d'appui. »
À la fin de la visite, Celsabil et Sarra, équipées d'une tablette, dressent un état des lieux et renseignent l'application « accès libre ». Celle-ci permet aux personnes en situation de handicap de savoir comment elles seront accueillies dans tel ou tel établissement.

Clichy ville inclusive

Avant d'arpenter le terrain, ces ambassadrices de l'Accessibilité ont suivi une formation de quatre jours pour faire un point sur la réglementation et bénéficier de mises en situation. Là encore, Brigitte Thorin était présente : « L'État se doit d'être aux côtés de Clichy pour la soutenir à être une ville inclusive, une ville pilote en matière d'accessibilité. »

Les ambassadrices ont suivi une formation de quatre jours, assurée notamment par Brigitte Thorin, déléguée ministérielle à l'Accessibilité

Les deux jeunes femmes ont été recrutées par la mission Accessibilité et Handicap sur la base du service civique, qui dure 8 mois. « Je venais de terminer une licence. Avant mon master, je voulais mener un projet qui ait du sens. Cette expérience est enrichissante sur un plan personnel, et le sera, je pense, sur un plan professionnel », souligne Celsabil.
« Je suis très intéressée par la question du handicap. J'ai beaucoup appris pendant la formation », renchérit Sarra.


La mission Accessibilité et Handicap réfléchit déjà à poursuivre le dispositif.

Pages associées