"Je n'aurais jamais passé le BAFA sans l'aide de la Ville"

"Je n'aurais jamais passé le BAFA sans l'aide de la Ville"

Jeunesse - Publié le 11 septembre 2020
BAFA Citoyen Clichy
Les vacances d’été ont permis à une dizaine de Clichois de réaliser leur stage pratique du BAFA citoyen au sein des structures municipales. Nous avons rencontré l’un d’eux, Manal Labadi.

Manal Labadi a pu bénéficier de l'opération BAFA Citoyen mise en place par la VilleCe matin, à l'accueil de loisirs maternel Eiffel, des notes de musique s'échappent des hauts parleurs. Après une première semaine d'août consacrée à la découverte de Paris, c'est au tour de la Bretagne d'être mise à l'honneur pour faire voyager les enfants dans les régions.
En stage pratique depuis le 3 août, Manal peint des coquillages et des galets avec Iris, Evelyne et Rita, 4 ans. Ils agrémenteront le phare en carton élaboré pour l'occasion. «C'est vraiment super d'avoir pu intégrer une structure clichoise pour faire ce stage. Je n'ai pas eu à envoyer 10 000 candidatures partout en France».

Ce BAFA, Manal ne l'aurait jamais passé si la Ville n'avait pas créé le dispositif BAFA Citoyen. La Ville propose aux Clichois d'entrer dans ce cycle de formation avec une prise en charge soit du stage théorique soit du stage de perfectionnement à hauteur d'environ 400 €. En contrepartie, le jeune s'engage à faire quelques heures de bénévolat sur des opérations telles que Clichy Plage ou le Noël des maternelles. Une fois validé, il peut être proposé la réalisation de leur stage pratique dans les structures municipales.

Pour rappel, le BAFA est constitué de trois stages (théorique, pratique, perfectionnement) qui doivent être tous validés pour obtenir le fameux sésame. « Je suis tombée par hasard sur une information dans les panneaux municipaux. J'ai saisi cette opportunité, car jamais je n'aurais pu me payer ce diplôme. » Après avoir envoyé sa candidature au service Jeunesse, passé des entretiens et validé sa formation théorique, la voilà partie pour trois semaines de stage pratique. Si Manal doit attendre la fin de son stage et sa réussite au stage de perfectionnement pour se voir délivrer son diplôme, la jeune femme y voit l'opportunité de « pouvoir travailler dans un domaine plus qualitatif que les jobs étudiants que j'ai pu faire auparavant ». Car l'étudiante en BTS rêve de devenir community manager ou travailler dans le commerce à l'international, en poursuivant jusqu'au Master. «Travailler en tant qu'animatrice serait super pour financer mes études

Vous êtes motivé, sérieux, et souhaitez devenir animateur?La Ville propose, depuis 2016, au travers du dispositif BAFA citoyen, de financer en partie votre Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA).

Renseignements :
CIJ - 16/24, rue Léon Blum
Tél. : 01 47 15 32 28 / 31 26

Liens utiles

Pages associées