De nouveaux locaux pour les associations du centre Léon Blum

De nouveaux locaux pour les associations du centre Léon Blum

Vie associative - Publié le 21 octobre 2020
Espace Léon Blum
Dans le cadre de l'appel à projets Inventons la Métropole du Grand Paris, l’espace Léon Blum va connaître un renouveau avec la réalisation d’ici deux ans d’un pôle de commerces, de bureaux et d’un espace végétalisé. Les associations qui étaient abritées dans ces locaux devaient quitter les lieux pour permettre le projet. Celles qui le souhaitaient ont trouvé une solution de relogement proposée par la Ville.

Solicycle se rapproche de la Porte de Clichy

Chez SoliCycle, on a le sourire ! L’entreprise de l’économie sociale et solidaire va emménager au 14, rue Martre : « Nous ne changeons pas de rue, c’est déjà un point positif. Autre point positif, nous avons des nouveaux locaux spacieux qui vont nous permettre d’augmenter notre capacité de stockage. Nous sommes vraiment ravis du soutien de la Mairie dans ce dossier », souligne Marion Georges, directrice adjointe de l’association Études et Chantiers Île-de-France, en charge de SoliCycle.

SoliCycle est un chantier d’insertion. Il propose un espace atelier animé par des personnes en contrat d’insertion. L’association accueille aussi le public, le samedi, pour des ateliers d’autoréparation de vélos.

Enfin l’atelier propose à la vente des vélos que les salariés remettent en état : « Comme nous aurons un plus grand espace de stockage, nous pourrons proposer plus de vélos à la vente. Les conditions de travail seront beaucoup plus favorables pour nos salariés. »

Au 14, rue Martre, ils seront installés dans un bâtiment qui jouxte les Restos du Coeur : « Nous aurons encore une fois pignon sur rue, face en plus à l’entreprise L’Oréal qui est l’un de nos partenaires car nous entretenons les vélos personnels des salariés. C’est une belle opportunité pour nous développer. »

SoliCycle continuera à accueillir dans ses locaux l’association MDB (Mieux se Déplacer à Bicyclette) qui propose, notamment, des séances de vélo-écoles pour apprendre à bien maîtriser son vélo dans la circulation ou retrouver ses réflexes perdus.

SoliCycle emploie 12 personnes en contrat d’insertion, un responsable d’atelier et une accompagnatrice et compte 669 familles adhérentes.

SoliCycle

132, rue Martre (prochainement 14, rue Martre)

Vente et réparation : mardi, mer., ven. - 10h/13h et 14h/18h30
Ateliers d’auto réparation : samedi - 10h/13h et 14h/18h30

clichy@solicycle.org

Tél. : 01 42 70 84 99

Le Kamu s'installe dans l'ancien Club Fanny

Le Kamu - pour Kafé Associatif pour une Mixité Urbaine - s’est installé en 2014 au pôle Léon Blum pour proposer un endroit où se rassembler et échanger autour d’un verre, un repas « comme à la maison », des expositions, concerts et des ateliers (chant, mosaïque, bijoux, yoga, jardinage, etc. bientôt tricot, couture et cuisine).

Pour fonctionner le Kamu s’appuie sur une vingtaine de bénévoles et compte plus de 300 adhérents : « C’est un lieu ouvert, collectif, où chacun peut venir proposer de créer un atelier ou une animation. Nos produits sont, le plus souvent, locaux et bio. Et notre philosophie est basée sur le prix solidaire, chacun en fonction de ce qu’il estime être le prix juste », expliquent, en chœur, Eva Pena et Patrick Loison, bénévole et co-président.

Dans leurs nouveaux locaux, l’ancien club Fanny (8, rue Fanny) qu’ils vont investir progressivement, l’équipe du Kamu entend faire perdurer son esprit collectif. « On retrouvera aussi l’Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) de la Garenne. Nous aurons plus de place, une grande cour, et cela, c’est très bien. »

Le Kamu

8, rue Fanny

Facebook : @kamu.clichy

Le Bateau Libre rejoint la rue Simonneau

Rien ne se perd, tout se transforme. C’est ainsi que l’on pourrait résumer l’opération qui a permis à l’association Le Bateau Libre, collectif de créateurs, d’intégrer des nouveaux locaux dans l’ancien Centre municipal de santé Marc Chagall, 3, rue Simonneau, dans le quartier de la porte de Clichy. Ils ont emménagé courant août, dans l’espace de 350 m2 situé au rez-de-chaussée du bâtiment.

« Notre collectif riche de talents compte une trentaine d’artistes. Certains de ceux qui étaient au centre Léon Blum ne sont pas restés avec nous, et nous avons pu intégrer de nouveaux artistes qui étaient sur liste d’attente », explique Patricia Rabourdin, secrétaire de l’association.

Ainsi Le Bateau Libre, qui existe depuis six ans, accueille, actuellement tailleur de pierre, mosaïste, peintres, sculpteurs, vidéastes, plasticiens, musiciens, etc, d'origines diverses (Iraniens, Irakiens, Américains, Sénégalais, Français) et d'âges divers de 25 à 82 ans. « Nous avons une convention signée avec la Municipalité pour bénéficier de locaux. Charge ensuite à nous d’adapter les locaux à nos besoins. Nous organisions des expositions thématiques et nous espérons continuer à exposer dans ce nouveau lieu », poursuit Patricia Rabourdin, qui officie au sein de la structure, en qualité d’artiste et scénographe.

Le collectif Le Bateau Libre prend progressivement ses marques. Dans les locaux de l’ancien Centre municipal de santé, il va côtoyer d’autres associations ou structures à vocation artistique : Artifact, Envie d’Art et l’Atelier de Mosaïque qui, eux, se sont installés au 1er étage.

L’ancien dispensaire qui accueillait le Centre municipal de santé va peut-être devenir demain un nouveau pôle artistique. Rien ne se perd, tout se transforme...

Le Bateau Libre

3, rue Simonneau

lebateaulibre.org

L'épicerie sociale va aussi déménager

L’Épicerie sociale soutient ceux qui sont momentanément dans le besoin. La structure a ouvert en mars 2018 à l’initiative de la Ville et va également déménager. Elle partira rejoindre les locaux de l’ancienne école maternelle Georges Boisseau, dans la rue qui porte son nom. L’emménagement est prévu en début d'année prochaine.

Et pour rappel, l’Épicerie sociale est toujours à la recherche de bénévoles.

L'épicerie sociale

132, rue Martre

Tél : 01 71 04 64 14

epicerie.sociale@ville-clichy.fr