Hervé Chaussures passe la main

Hervé Chaussures passe la main

Commerce - Publié le 6 janvier 2021
Hervé chaussure
Depuis 1978, il était au service des pieds des Clichois. Depuis le 24 juillet, Hervé Touboul, figure incontournable parmi les commerçants clichois, a pris sa retraite. Mais grâce à Ghulam Umair, le chausseur historique de la ville peut partir l’esprit tranquille.

«J’ai ouvert mon magasin le 24 juillet 1978, et c’est également un 24 juillet que j’ai signé sa vente, le hasard fait bien les choses », plaisante Hervé, qui, bien qu’à la retraite, reste très présent aux côtés d’Umair, le nouveau propriétaire. Hervé est un homme heureux. Son magasin, une institution à Clichy - il est le seul chausseur - ne disparaîtra pas. Et c’est donc avec plaisir qu’Hervé a formé le jeune homme de 26 ans, le fils de son voisin commerçant, à l’art de la chaussure, pour hommes et pour femmes. Une passion familiale pour celui, dont le père, enseignant, s’était reconverti dans le domaine. C’est avec lui qu’Hervé a appris les secrets du métier. À 19 ans, après des études de sciences économiques et sociales, il achète les murs, dans une ville de Clichy qu'il ne connaît pas encore, pour en faire son propre magasin.

« Une chaussure, il faut pouvoir la toucher, voir sa craie couleur»

Avec pour philosophie de vendre les dernières collections, mais sans sacrifier le confort. « Ma femme est kinésithérapeute. Je connais les ravages que peut faire une mauvaise paire de chaussures ! C’est pourquoi j’ai indiqué à Umair que jamais, au grand jamais, on ne choisissait des chaussures sur catalogue, ou sur internet. Une chaussure, il faut pouvoir la toucher, voir sa vraie couleur. Les marques du magasin sont de grandes marques et aucune paire de chaussures n’arrive ici sans qu’elle n’ait été inspectée en personne ! »

Umair Ghulam (à gauche) est le nouveau propriétaire d'Hervé Chaussures créé par Hervé Touboul (à droite)


Chez Hervé chaussures, la qualité donc, mais aussi le conseil sont placés en haute estime. « Ici, vous n'achèterez pas de chaussures qui ne vous conviendront pas. J’alerte aussi, au printemps, celles et ceux qui oublient que la morphologie du pied, en été, n’est pas la même qu’en hiver ! » Aux côtés d’Hervé, Umair sourit, fier gardien du temple. Il a rénové la boutique, « mais sans en changer l’âme ». Derrière le comptoir, près des sacs à main et des espadrilles de Mauléon, il a gardé une petite pancarte : « Cendrillon est la preuve qu’une paire de chaussures peut changer une vie ». 42 ans plus tard, grâce à Hervé chaussures, trouver chaussure à son pied à Clichy reste toujours d’actualité.

Hervé chaussures

104, bd Jean Jaurès

Ouvert du mardi au samedi
de 9h45 à 19h

Localisation