Comment rechercher ses aïeules ?

Comment rechercher ses aïeules ?

Vie municipale - Publié le 6 mai 2021
archives Clichy
En généalogie, il est bien plus simple de se concentrer sur la branche masculine pour remonter le temps. Ce qui se révèle bien plus ardu, pour des raisons de transmission des patronymes, lorsqu’il s’agit des femmes !

 Archives municipalesCelle ou celui qui a déjà essayé de retracer le parcours d’une ancêtre sait combien il est plus difficile d‘effectuer des recherches historiques lorsqu’il s’agit d’une femme. En effet, les archives parlent peu d’elles, en tout cas sous l’Ancien Régime, et ce sont les archives dites modernes (1800-1940) qui vont nous permettre de retrouver enfin assez facilement trace de nos ancêtres féminines.

Voici quelques pistes pour retrouver la trace de vos aïeules :


Le vote

Le droit de vote a été accordé aux femmes françaises le 21 avril 1944. Elles ne l’ont utilisé qu’à partir des élections municipales du 29 avril 1945.
Bon à savoir : la République Corse a accordé le droit de vote aux femmes célibataires ou veuves entre 1755 et 1769.

La signature

Au bas de leur acte de mariage, vous trouverez la signature de votre ancêtre.

Le livret d'épargne

Grâce au livret d’épargne, vous aurez accès au nom et prénom de la déposante mais également à sa profession (si cette dernière a été mentionnée), l’âge et l’adresse au moment de l’ouverture du livret ainsi que la date du premier versement, ainsi que la date, la nature et le montant de la dernière opération. Ces précieuses informations vous permettront de poursuivre vos recherches dans les listes nominatives de population.

L'obtention de la nationalité française

Si votre aïeule a été naturalisée française entre 1924 et 1947, vous pouvez retrouver son décret de naturalisation sur le site Internet Gallica. Puis, avec la date et le numéro de décret, vous pourrez approfondir votre recherche auprès des archives nationales de France via leur portail Internet voire en demander une copie

Les Archives municipales font partie des dépenses obligatoires de la commune. Elles ont pour mission de collecter, de classer, de conserver, de contrôler et de communiquer les documents produits par la municipalité. Les Archives sont essentielles à la conservation de la mémoire clichoise, mais aussi au bon fonctionnement de la commune. Sans elles, impossible de prouver son identité, de faire valoir ses droits, de connaître son histoire. Le service organise également des interventions dans les écoles, fait des visites, monte des expositions. Les archives sont accessibles au public, sur rendez-vous.

1625 : la date du plus ancien des documents conservés aux Archives

1812 : l’année du cadastre napoléonien conservé aux Archives, et consultable sur le site des Archives départementales

940 : c’est le nombre de mètres de linéaires du service des Archives municipales

Retrouvez toute l’histoire des archives municipales et des conseils en généalogie dans la rubrique dédiée.

Les Archives municipales

Elles font partie des dépenses obligatoires de la commune. Elles ont pour mission de collecter, de classer, de conserver, de contrôler et de communiquer les documents produits par la municipalité. Les Archives sont essentielles à la conservation de la mémoire clichoise, mais aussi au bon fonctionnement de la commune. Sans elles, impossible de prouver son identité, de faire valoir ses droits, de connaître son histoire.

Le service organise également des interventions dans les écoles, fait des visites, monte des expositions.
Les archives sont accessibles au public, sur rendez-vous.

Plus d’infos : pole.archivesmunicipales@ville-clichy.fr

Pages associées