Toutes les actualités

Clichy, vice-championne d'Europe d'échecs

Sport - Publié le 11 mai 2021
Clichy échec 92
C’est leur plus belle victoire en compétition : l’équipe de Clichy Échecs 92 engagée pour les championnats d'Europe, fin mars, est montée sur la deuxième marche du podium.

Ils sont vice-champions d’Europe ! Ils, ce sont ces six joueurs licenciés au club de Clichy : Jorden Van Foreest, Parham Maghsoodloo, Bassem Amin, Loek Van Wely, Hicham Hamdouchi, et Axel Delorme, grand maître international. Avec leur capitaine et présidente du club, Isabelle Bonvalot, ils ont tenu la dragée haute aux meilleurs mondiaux (90 autres équipes étaient en lice). « Très peu de clubs français réussissent à décrocher cette place. C’est le meilleur résultat de notre club », raconte, fièrement, la présidente.

La compétition s’est tenue, en ligne, du 27 mars au 2 avril : « Cela a été un sacré boulot. Techniquement, nous avons navigué sur la plateforme en anglais. Il a aussi fallu guider les joueurs, gérer les questions et les angoisses. C’était la bonne parole au bon moment. Les encourager sans être trop insistants ».

Le club de Clichy a su faire la différence grâce à une « super motivation ». Pour Isabelle Bonvalot, c’est la clé de leur réussite : « Ils étaient très enthousiastes à l’idée de jouer. Nous avons fait des retransmissions sur Twitch avec nos commentateurs. Les jeunes du club étaient derrière eux. Ils n’avaient pas le sentiment de jouer seuls, derrière leur écran. Le premier commentaire que j’ai reçu quand on a été sacré, c’est : « cela fait longtemps qu’on n’avait pas vibré tous ensemble ».

Après cette deuxième place aux championnats d’Europe, le club de Clichy s’est remis en selle pour des phases qualificatives en top 12 féminin et top 16 mixte. Et comme les bonnes nouvelles n’arrivent jamais seules, les jeunes du club ont remporté la finale du challenge du jeu d'échecs des écoles, à égalité avec Orsay. Les deux maîtres mots demeurent : motivation et émulation. « Les échecs restent une formidable ouverture sur le monde, en cette période de confinement. C’est leur espace de liberté », conclut Isabelle Bonvalot.

 

Maxim, nouvelle pépite du club

 

Il y a des belles histoires que l’on aime raconter. Maxim Petrichenko, 10 ans, d’origine ukrainienne, s’est inscrit au club en septembre. « Il est arrivé un jour, comme cela, avec son père. Il s’ennuyait chez lui pendant le premier confinement, alors il s’est mis à jouer aux échecs et il a appris tout seul », explique Isabelle Bonvalot. En quatre mois au club, Maxim s’est qualifié pour la phase régionale des championnats de France. « On a rarement rencontré quelqu’un d’aussi motivé. Il connait déjà les variantes. Le mercredi, il suit les cours en ligne, toute l’après-midi. C’est étonnant ». Maxim Petrichenko, un nom à retenir.

Covid-19 : le jeu ne s’est jamais arrêté !

Motivation, émulation. Et adaptation. Autre mot clé pour le club. En période de confinement, Clichy Échecs 92 a permis aux licenciés de poursuivre leur sport : « Tous les cours ont été maintenus en ligne. On a fait le max que tout le monde ait accès à Zoom et à la Lichess, la plateforme d’échecs. Depuis un an, nous avons notre propre chaîne de télévision sur Twitch ».
Les championnats sont aussi en ligne. Une évolution est entamée, pas prête de s’arrêter. « Nous pouvons imaginer dans le futur des compétitions où des équipes évoluent en présentiel dans leur club, avec un arbitre, tout en jouant en ligne contre d’autres équipes. C’est une façon de permettre à des joueurs territorialement éloignés de participer, comme ceux de l’Outre-Mer. »

Haut de page