Toutes les actualités

Recyclez vos masques !

Environnement - Publié le 19 mai 2021
Afin de recycler les masques chirurgicaux, la Ville a mis en place six bornes de collecte pour donner une seconde vie aux matières qui composent nos masques.

Borne collecte masques Hotel de VilleDéposez vos masques usagers dans l'une des six bornes prévues à cet effet :

  • Marché du Centre, les jours de marché (mercredi, samedi et dimanche matin).
  • Marché de Lorraine, les jours de marché (mardi, vendredi et dimanche matin).
  • Maison des associations, 80 boulevard du général Leclerc, tous les jours.
  • Piscine municipale Gérard Durand, 34 rue Valiton, selon les horaires d’ouverture.
  • Hôtel de Ville, 80 boulevard Jean Jaurès.
  • Bâtiment administratif, 51 rue Pierre.

 

Les masques collectés seront ensuite traités et transformés en billes de polypropylène, qui serviront de matière première pour la création de nouveaux objets.

Un masque à usage unique a une durée de vie de 4h. Ce projet de recyclage 100% français permet de traiter ce déchet désormais commun sans avoir recours à l'incinération ni à l'export.

Après collecte par l'entreprise Gennevilloise Tri-O, les sacs contenant les masques sont isolés 72h puis désinfectés à l'aide d'une lampe UV et remis en quarantaine 7 jours avant d'être manipulés par des agents équipés de protections. A l'usine de recyclage, les différentes matières composant les masques sont séparées en trois catégories: la partie « textile » composées de polypropylène, les élastiques composés d'élasthanne et les barrettes métalliques. Ces deux derniers composants sont envoyés dans des filières de traitement dédiées. Le polypropylène est quant à lui transformé sur place en billes de matières premières qui vont ensuite être vendues à des fabricants d'objets en tout genre comme des tapis de sol pour les voitures.

Un projet qui démontre qu'une deuxième vie pour les matières composants nos déchets est possible, même pour des masques à usage unique.

Le saviez-vous ?

La dégradation d'un masque jeté en pleine nature prend plus de 400 ans.

Haut de page