Toutes les actualités

Contrat de ville 2021 : place aux nouveautés !

Vie municipale - Publié le 21 mai 2021
ville de clichy
Lors du dernier conseil municipal, les élus se sont prononcés sur la programmation 2021 du Contrat de ville. Derrière des termes souvent juridiques, se cache toute une panoplie d’actions sociales mises en place. Avec un axe fort pour cette année : offrir de nouvelles propositions aux habitants des quartiers prioritaires.

Un contrat de ville, qu'est ce que c'est ?

Un Contrat de ville met en place des actions qui relèvent de la Politique de la Ville. Il permet de réaliser des projets, sous forme contractuelle, entre l’État, les collectivités locales et leurs partenaires.
Ces contrats interviennent dans des quartiers dits prioritaires autour de 4 objectifs :

  • garantir le pacte républicain,

  • renforcer la cohésion sociale,

  • mobiliser autour d’un projet collectif et construire un nouvel espace démocratique.

Ils sont signés pour une durée de 7 ans. Le Contrat de ville en vigueur a été signé pour la période allant de 2015-2020 et prolongé jusqu’au 31 décembre 2022.

Quels sont les quartiers prioritaires de Clichy ?

Jusqu’en 2014, Clichy comptait trois quartiers prioritaires de la politique de la ville. Depuis 2015, il n’y en plus que deux : Entrée de ville et Bac d’Asnières Beaujon. Le secteur qui délimite les quartiers prioritaires est très précis, à la rue près ! Ils sont définis selon le critère de revenus. Les entreprises installées ou créées dans ces quartiers peuvent bénéficier d’exonérations d’impôts locaux.

Quels sont les types d'actions menées à Clichy ?

Ces contrats de ville doivent répondre à trois piliers :

  • La cohésion sociale (que ce soit au niveau de la prévention, de la santé, l’accès au droit, l’éducation ou la jeunesse) ;

  • Le développement économique et l’emploi. Ce sont toutes les actions ayant trait à l’insertion professionnelle ;

  • Le cadre de vie et la rénovation urbaine. Dans ce cadre, la Ville décide des actions à mettre en place avec les partenaires (l’État, le Département, la Région Île-de-France, les bailleurs sociaux, Pôle Emploi, la CAF, des associations, etc.).

Quelle a été la volonté municipale pour 2021 ?

Pour 2021, l’accent a été mis sur l’insertion des 16-25 ans, l’égalité femmes hommes, la réussite éducative, et les activités pour les 11-17 ans. Un maître mot : lancer de nouveaux actions par rapport aux années précédentes. Il peut s’agir d’accompagnement à la scolarité, d’initiation à l’informatique, de permanences juridiques, de sensibilisation au football féminin avec la jeune association Football is the solution, d’ateliers culturels, de découverte des métiers, d’optimisation de la réussite professionnelle des jeunes dans ces quartiers, de la place des femmes dans la société, et même de création de jardin partagé, une nouveauté proposée par le Collectif Camille Claudel, etc. Les actions sont vraiment diverses !

Quelques chiffres


40 actions mises en place en 2021

5 406 habitants bénéficient des actions du Contrat de ville (ils étaient 14 000 en 2014)

224 800 €,c'est lemontant du financement du Contrat de ville pour 2021

Deux exemples de nouvelles actions mises en place

Parmi les nombreux acteurs qui participent à la programmation du Contrat de ville, il y a Espace Mômes, association créée en 1989, dans le quartier Victor Hugo République. C’est d’abord un lieu d’accueil familial. Ils participent à huit actions inscrites dans le Contrat de ville dont 5 sont totalement nouvelles : la place des femmes dans la société, un point écoute jeunes familles, des ateliers d’initiation à l’informatique, les valeurs de la République et de la laïcité, et la découverte de métiers.

Autre action nouvelle proposée par l’association Carrières Shaker, créée en 2018 par deux jeunes experts du recrutement, qui organise des sessions de coaching et d’accompagnement à l’emploi. Cette action est le fruit du travail conjoint mené avec le service Emploi, le PLIE, le bureau Information Jeunesse et l’association pour mobiliser les demandeurs d’emploi autour de la recherche d’emploi et du numérique. Cela se passe par le biais d’ateliers, de mises en situation et de partage d’expériences afin de mieux appréhender les nouveaux outils et sites web mis à disposition et aussi travailler sur les recrutements en entretiens vidéo. « Notre constat est que le monde du recrutement fonctionne à deux vitesses. D’un côté, le secteur du recrutement ne cesse de se professionnaliser et se moderniser grâce à des outils et des plateformes innovantes et de l’autre, des demandeurs d’emploi pour qui il est difficile de maîtriser ces nouvelles pratiques. Nous mettons en place des actions concrètes », expose Samir Azizi, responsable de l’association Carrières Shaker.

Deux autres nouvelles initiatives sont à mentionner : l’association Football is the solution pour le développement du football féminin. Et le Collectif Camille Claudel pour la création d’un jardin potager partagé afin de développer une pédagogie liée à l’environnement.

 

 

Haut de page