Toutes les actualités

Le neuro groupe, des approches uniques pour les neuroatypiques

Vie associative - Publié le 28 mai 2021
neuro groupe
Cette association créée en 2017 propose des stages de thérapie à destination des enfants neuroatypiques. Face aux soins conventionnels, la structure a fait le pari de la pluridisciplinarité.

Au sommet d’un imposant immeuble au bord du périph’ se cache un lieu de soin hors du commun. Des jeux, des murs peinturlurés et des professionnels de la santé : c’est le Neuro Groupe qui a investi ces bureaux en attente de réhabilitation pour accueillir les enfants neuroatypiques. Troubles du spectre autistique, de l’attention, troubles moteurs… Autant d’individualités qui demandent un suivi personnalisé. Alors, à diagnostics singuliers, solutions singulières. Le Neuro Groupe rassemble des professionnels de multiples secteurs : psychomotricité, danse-thérapie, méthode Feldenkrais…

« On cherche à couvrir l’ensemble des besoins des enfants, qu’ils soient sensoriels, émotionnels ou moteurs, explique Mélod Mitterrand, fondatrice de l’association. C’est important également pour les professionnels de se rencontrer et de décloisonner. » D’ordinaire, ces enfants sont suivis une ou deux fois par semaine dans des centres spécialisés. L’association est plutôt partisane des semaines de stage durant les vacances, avec un accompagnement quotidien : « Le fait d’avoir une variété d’approches et un suivi plus intensif peut faire progresser l’enfant plus vite », affirme la fondatrice.

Les parents confirment l’utilité de ces rassemblements : « Ça nous permet d’avoir connaissances de thérapies non-conventionnelles, de les essayer et surtout d’échanger avec d’autres parents », se réjouit Maïté, qui a confié sa fille au groupe le temps d’un stage. « J’ai essayé les CAMSP (Centres d'action médico-sociale précoce), mais c’était si administratif, ça m’a plombée ! » ajoute Émilie Doucet, mère d’une enfant atteinte d’une maladie encore non diagnostiquée, pour qui elle a fondé l’association Romy vise la lune. « Alors qu’ici on sort du système et des cases. Je n’ai rien trouvé de similaire en France. » Huit enfants ont profité d’une semaine de thérapie du 19 au 23 avril, anglée plus précisément sur le sensori-moteur et la communication. D’autres sessions sont déjà prévues, avec des intervenants renouvelés.

Localisation

Haut de page