Toutes les actualités

Le service Espaces verts, gardien de la beauté végétale

Vie municipale - Publié le 9 juin 2021
service des Espaces verts
Si vous pouvez profiter d’allées ombragées et de massifs de fleurs multicolores, c’est grâce au service des Espaces verts. À quelques jours des plantations de juin, nous sommes allés à sa rencontre.

Toute l’année, ils travaillent à rendre la ville plus belle. Dans l’ombre des platanes ou sous la pluie automnale, au bureau comme les pieds dans la terre, les 42 agents du service Espaces verts entretiennent les végétaux de Clichy.

Les missions du service sont variées : tonte, arrosage, désherbage, taille des arbres, ramassage des feuilles… « Le cœur de notre métier de jardinier, c’est d’offrir aux Clichois des prestations de qualité et d’apporter de la couleur dans leur quotidien », résume Sébastien Baër, directeur du service Espaces Verts par intérim.

Cette année, l’un des projets les plus ambitieux est une campagne d’abattage et de plantation d’arbres. Elle concerne une cinquantaine d’arbres, jugés dangereux après réalisation d'un diagnostic. Chaque arbre sera remplacé, en en profitant au passage pour apporter quelques changements.

« Le platane résiste très bien à la taille et à l’âge, mais est très allergène, explique Guillaume Afonso, responsable du pôle Travaux régie. On voudrait les remplacer au fil du temps. » Le service possède un gestionnaire d’arbres qui recherche les essences les plus pertinentes. C’est ainsi que vous verrez bientôt des celtis micocouliers de Provence au parc Salengro, une espèce particulièrement résistante à la pollution, aux maladies et à la sécheresse.

L'écologie au cœur du travail

Depuis avril, les bacs à compost du parc des Impressionnistes et des jardins partagés des allées de l’Europe connaissent un vrai succès. Ils font partie d’une stratégie plus vaste de transition écologique du service : « L’ensemble des actions menées par la Direction des Espaces verts est en droite ligne avec la charte « 0 phyto » signée par la Ville », indique Sébastien Baër. Nos apports en engrais industriels sont de plus en plus limités. »

Ali Berrabah, jardinier référent du parc des Impressionnistes, souligne que le service se tourne vers les produits naturels : « On a une gestion proche de la permaculture ; tout est réutilisé. Les plantes mortes sont broyées, et le broyat est répandu sur la terre. Ça limite l’arrosage, le désherbage et le transport jusqu’à la déchetterie. ».

Finalement, la plus grande menace qui pèse sur les plantes de Clichy n’est ni le changement climatique, ni les produits chimiques, mais certains gestes indélicats. Les jardiniers de la Ville se plaignent des nombreuses incivilités qui abîment leurs protégés : chiens lâchés dans les massifs, vols de plantes, voitures qui cognent les arbres des places de parking… « Quand un arbre est abîmé, une fleur cassée ou dégradée, ce sont des mois, voire des années de travail perdues », se désole Ali Berrabah.

Le message est passé : à vous de jouer le jeu pour profiter d’une ville fleurie et de l’ombre des arbres pour encore de nombreuses années !

EN CHIFFRES

Le service Espaces verts plantera cette année :

6 180 arbustes et vivaces

20 000 plantes à massifs

31 000 plantes à bulbes

« Nos jardiniers sont de véritables magiciens de la nature, et leur travail mérite d'être respecté. On demande aux citoyens de poser un autre regard sur les espaces verts, de prendre conscience de ce que ça peut leur apporter. Nous travaillons sur la variété des fleurs, les îlots de fraîcheur des arbres… Même les massifs qui paraissent vides peuvent contenir des bulbes, qui sont détruits si l’on marche dessus. Levez le nez et appréciez les arbres anciens qu’il faut conserver, ou regardez au sol les plantes fragiles à protéger. »

Danielle Ripert,
Adjointe au Maire aux Espaces verts et à l'Environnement

Haut de page