Toutes les actualités

Cancer du sein : informez-vous et faites-vous dépister

Santé - Publié le 6 octobre 2021
À l'occasion d'octobre Rose, le mois dédié à la lutte contre le cancer du sein, faisons le point sur les bonnes habitudes à prendre pour mettre toutes les chances de votre côté !

Le cancer du sein, qu'est-ce que c'est ?

Le cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein. Les cancers du sein les plus fréquents se développent à partir des cellules des canaux (cancer canalaire) ou des lobules (cancer lobulaire).

Pourquoi le dépister ?

  • Parce que le cancer du sein est le plus fréquent des cancers féminins : il touche près de 49 000 femmes chaque année en France et 1 femme sur 8 y sera confrontée au cours de sa vie.

  • Parce que c’est la 1ère cause de mortalité par cancer chez la femme : le cancer du sein est responsable de 12 000 décès par an en France

  • Parce que plus le cancer est pris en charge tôt, plus vos chances de guérison sont grandes : la survie à 5 ans pour un cancer du sein détecté à un stade précoce est de 99%.

Le cancer de sein est un des cancers que l’on sait le mieux guérir aujourd’hui !

Comment se faire dépister ?

Un examen clinique de vos seins (palpation) par un professionnel de santé est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans. Il est également possible de pratiquer l’autopalpation, qui nécessite un petit apprentissage mais qui est très utile.

Une mammographie tous les deux ans vous est proposée dans le cadre du dépistage organisé si vous avez entre 50 et 74 ans et que vous n’avez ni symptôme ni facteur de risque. En cas de risque plus élevé, d’autres modalités de surveillance existent. Parlez-en à votre médecin ou gynécologue.

Pour plus d'informations :
e-cancer.fr
cancerdusein.org

Où effectuer votre mammographie ?

Liste des centres agréés dotés de mammographes :

  • CMS Chagall-Goüin, 2 rue Gaston Paymal - 01 47 15 97 90

  • Centre de santé Jean Jaurès, 63, bd Jean Jaurès - 01 49 68 00 00

  • Centre de radiologie et d’échographie, 9, rue Villeneuve - 01 47 37 14 37

S'occuper de ses seins à tout âge !

À partir de 25 ans :

  • une palpation réalisée par votre médecin généraliste ou votre gynécologue tous les ans ;

  • réalisation du premier frottis pour le dépistage du cancer du col de l'utérus.

À partir de 50 ans : une mammographie tous les 2 ans.

 

Pratiquer l'autopalpation

Questions au Dr. Arnaud Bresset, Chirurgien-gynécologue à l’Hôpital Beaujon.

À quelle fréquence doit-on pratiquer l’autopalpation ?

L'autopalpation peut être réalisée mensuellement, à la fin des règles, dès l'âge de 20 ans. Ce geste permet de surveiller régulièrement ses seins et de signaler toute anomalie à son médecin. Il n'y a cependant pas d'injonction à le faire, nous le recommandons juste. Plus un cancer est diagnostiqué à un stade précoce, mieux il est traité.

S'auto-diagnostiquer, c’est facile ?

L’autopalpation, c’est se donner toutes les chances pour éviter un dépistage tardif. Mais elle demande à connaître les gestes, et il est nécessaire de les apprendre. C’est aussi quelque chose de très personnel, puisque cela touche au corps, et toutes les femmes n’ont pas le même rapport avec le leur. Certaines se connaissent très bien, d’autres femmes ont du mal avec l’idée de s’examiner, ont peur de mal le faire, de s'inquiéter inutilement ou ne veulent pas même y penser ! Dans tous les cas, votre médecin traitant, votre sage-femme ou votre gynécologue est disponible pour répondre à vos questions et pour vous aider à adapter votre surveillance à votre histoire personnelle.

En s'autopalpant, ne risque-t-on pas d’angoisser pour rien ?

Il vaut peut-être mieux croire que quelque chose ne va pas, aller voir un professionnel et être rassurée que de laisser passer quelque chose. Et si on n’est pas à l’aise et que cela nous stresse, cette pratique peut être effectuée par votre médecin.

Quel message souhaitez-vous faire passer aux femmes ?

Certaines patientes sont gênées d’avouer qu’elles n’ont pas passé leur mammographie ou qu'elles sont en retard dans leurs examens. Il est important de rappeler que les médecins ne sont pas là pour vous juger. En parler en consultation, c’est remettre les compteurs à zéro.

Bon à savoir


L’autopalpation mammaire devrait être pratiquée de préférence en première partie du cycle menstruel. En effet, avant les règles, les seins sont souvent plus douloureux et plus difficiles à examiner.

Vous avez un doute ? Quelque chose sort de l’ordinaire ? Vous vous posez des questions ? Consultez votre médecin sans attendre !

Comment pratiquer l'autopalpation ? Suivez le guide !

Haut de page