Tous les évènements

Exposition photos de Julien Cresp : Les enfants d'Ukraine

Exposition
Exposition Julien Cresp - les enfants d'Ukraine, victimes collatérales de la guerre
18 nov. - 15 déc.

Du 18 novembre au 15 décembre

Grilles du jardin de l'Hôtel de Ville
80, boulevard Jean Jaurès

6 mois après s'être rendu dans notre ville amie Ivano-Frankivsk, en mars dernier, le photographe clichois Julien Cresp entamait un second reportage pour capter les victimes collatérales de la guerre : les enfants d'Ukraine. Dans le cadre de la Journée Internationale des droits de l'Enfant, dimanche 20 novembre, une exposition qui leur est consacrée sera exposée sur les grilles de l'Hôtel de Ville ainsi qu'au centre administratif de la rue Martre.

En mars 2022, Julien Cresp, photographe et galeriste installé à Clichy, entama une série de portraits de femmes, d’enfants et d’hommes déplacés suite à l’invasion russe et aux intenses bombardements qui suivirent. Ces reportages photographiques lui ont permis de croiser, le temps d’un recueil de témoignage et d’une séance photo souvent assez courte, le destin meurtri de ces Ukrainiens.
Six mois plus tard, c’est auprès de celles et ceux qui, encore moins que leurs parents, n’ont ni demandé ni ne comprennent cette guerre, qu’il a voulu cette fois s’attarder : les enfants d’Ukraine. Ces mêmes enfants qui feront l’Ukraine de demain !

Cette exposition leur rend hommage et à travers eux, tous les enfants dont les droits, la santé ou la vie sont menacés.

Zlata, jeune ukrainienne de 10 ans réfugiée dans une école d'Ivano-FrankivskVoir l'image en grand
Zlata, jeune ukrainienne de 10 ans réfugiée dans une école d'Ivano-Frankivsk : ©Julien Cresp

Grâce à ses photographies qui saisissent les moments du quotidien, Julien Cresp nous montre les coulisses de la vie des enfants ukrainiens.

« Bien sûr que les enfants ressentent la peur de la guerre. Bien sûr que leur corps et leur esprit impréparés accueillent obscurément l’idée de mourir et plus encore celle de perdre leurs parents. Alors, contre cette angoisse confuse, ils serrent plus fort leurs doudous et font ce qu’ils savent faire le mieux : jouer. Jouer pour garder un peu de cette précieuse innocence que les adultes leur envient, jouer pour aussi revoir leur mère sourire ».

Ksucha, 13 ans, arrivée de Dnipro en avril 2022 avec sa maman, ses frères et son chien RichiVoir l'image en grand
Ksucha, 13 ans, arrivée de Dnipro en avril 2022 avec sa maman, ses frères et son chien Richi : ©Julien Cresp


« Ils s’appellent Andriy, Ania, Dmytro, Anastasia, Zlata, Adelina, Sergii, Alina, Ksucha, Anton, Sophia, Samira, Mariana, Myrolsav, Igor, Oleksi, Artur, Katia, Ruslan, Bogdan, Eva, Vira, Sacha, Diana. Ces enfants déplacés, parfois orphelins, parfois porteurs de handicaps, sont arrivés à Ivano-Frankivsk dans les mois qui ont suivi le début de la guerre avec leur mère, plus rarement leur père, en provenance de Kharkiv, Mikolaïv, Bakhmut, Borodianka, Zaporijia, Slaviansk, Kherson, Donetsk, Dnipro, Kramatorsk et d’autres villes aux noms malheureusement trop souvent entendus dans nos médias ».

Les enfants d'Ukraine, victimes collatérales de la guerre
Une exposition de Julien Cresp
À découvrir sur les grilles du jardin de l'Hôtel de Ville et sur les grilles du Centre administratif
Du 18 novembre au 15 décembre.

La collecte de dons matériels et de fonds continue

Particulièrement sensible au drame que vit l'Ukraine, la Ville de Clichy continue d'organiser, depuis le 9 mars, en partenariat avec l'Office des échanges européens et internationaux (OEEI) et le club de gymnastique La Vaillante, une collecte de produits matériels à destination de notre ville amie Ivano-Frankivsk ainsi qu'une collecte de fonds à l'Hôtel de Ville.

Vous souhaitez contribuer à la collecte ? Pour connaître la liste des produits de première nécessité

Localisation

Haut de page