Les ponts de Clichy

Différents ponts font l'histoire des passerelles qui ont rapproché Clichy des villes de l'autre berge de la Seine.

Les Ponts de Clichy

Les fondations du premier Pont de Clichy datent de 1866.
Il s'agit d'un ensemble de trois ponts entre Clichy et Asnières par l'île Robinson et celle des Ravageurs.

Mais le pont est à peine achevé qu'il est détruit en partie pendant la guerre de 1870.
Dès 1871, est reconstruit un ouvrage métallique géant par les ingénieurs Legrand et Martin sous la direction de l'ingénieur en chef Beaulieu et de Fontange ingénieur ordinaire.
Mais ces ponts ont disparu en 1975 avec l'île de Robinson. De suite reconstruit et déplacé par rapport aux anciens, il est placé dans le prolongement de la rue Martre et donne sur l'avenue intercommunale Gabriel Péri d'Asnières et Gennevilliers.

Le pont de Gennevilliers

Ce pont est construit entre 1913 et 1921 par l'entreprise Moisant Laurent et Savey après l'élargissement en 1910 de la rue du Général Roguet.
Formé de trois arches en acier métallique supportées par deux piliers, le pont est amarré de chaque côté de la rive, à un ouvrage d'art en pierre d'où partent les escaliers reliant le pont et le quai en contrebas.
En 1991, le pont a été entièrement repeint sous la direction de l'architecte Alain Spielman.
Entièrement repeint, il reflète aujourd'hui les couleurs chromatiques.

Le pont d'Asnières

Un premier pont en charpente fut construit entre Asnières et Clichy vers 1825 mais il fut détruit.
En 1852, il est remplacé par un ouvrage d'art métallisé réalisé par Ernest Goüin.
C'est le premier pont de fer jamais réalisé en Europe.
Au début du XXème siècle, Jules Goüin, le fils d'Ernest Goüin, se charge d'en moderniser les plans car le pont se délabre par manque d'entretien.
Dès 1904, une passerelle provisoire en bois est construite. Le nouveau pont est inauguré le 25 octobre 1908.
A la Libération, les FFI de Clichy et d'Asnières installent barricades et chicanes autour du pont resté intact.

Le pont de chemin de fer

Un pont de chemin de fer a été construit en 1837, sous la direction de Emile Clapeyron, pour la ligne Paris-Saint Germain-en-Laye.
Deux années ont été nécessaires à la pose des traverses et des rails sur les 19 kilomètres de voie ferrée reliant les deux villes.
Puis, il est remplacé en 1851 par un pont à tablier droit métallique construit par la société Gouin et Cie installée aux Batignolles et conçu par Eugène Flachat.
C'est notamment cette voie ferrée qui déchirera Clichy-la-Garenne en deux et donnera naissance, en 1866, sur les terres du hameau de Courcelles, à la nouvelle commune de Levallois-Perret.

Patrimoine

Les ponts de Clichy

3 photos

LEFT
RIGHT