L’Ecole de la deuxième chance

La ville de Clichy accueille la première École de la deuxième chance des Hauts-de-Seine. Une formation de qualité, basée sur l’apprentissage en entreprise et sur le projet individuel, sera proposée à une centaine de jeunes sortis du système scolaire.

L’École de la deuxième chance 92 (E2C 92), qui a ouvert ses portes le 1er mars après la rénovation par la ville des locaux situés au 51 rue Pierre, contribue à l’insertion professionnelle et sociale de jeunes sans emploi ni qualification via une formation en alternance adaptée.

L’E2C est en mesure d’accueillir chaque année 100 à 120 stagiaires de 18 à 25 ans, sans diplôme ni qualification, sortis du système scolaire depuis au moins un an. Ceux-ci doivent savoir lire et écrire même de façon élémentaire.

Les stages en entreprise représentent environ la moitié du temps de formation par alternance de trois semaines. Ils ont pour objectif de construire le projet professionnel mais sont aussi le lieu d’acquisition et d’évaluation des compétences techniques et sociales. Ils permettent de reprendre confiance pour aller vers l’emploi et choisir un métier adapté à leur profil et au marché du travail.

Les stagiaires sont encadrés par 7 formateurs référents qui accompagnent l’élaboration de leur projet professionnel en relation avec les entreprises, assurent la remise à niveau sur les fondamentaux (français, mathématiques…) et le suivi personnalisé de chaque stagiaire sur l’ensemble de son parcours à l’E2C qui dure au maximum 10 mois et demi.

L’E2C 92 assure un enseignement flexible et individualisé qui intègre l’accompagnement sur le choix réaliste d’un métier et la remise à niveau des savoirs fondamentaux. En poursuivant ce double objectif, l’établissement devient acteur de l’insertion sociale et travaille, avec ses partenaires, dont la Mission locale, à lever de nombreux freins (logement, gardes d’enfants…) qui font obstacle à l’insertion professionnelle.

Le Conseil général des Hauts-de-Seine et le Conseil régional d’Île-de-France se sont beaucoup investis dans le projet, de même que la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts-de-Seine. La présence d’un certain nombre de grandes entreprises comme partenaires de cette École de la deuxième chance parmi lesquelles L’Oréal dont le siège social est à Clichy, est le signe d’un engagement fort de la CCIP.

L’École de la deuxième chance est un gage de réussite pour les jeunes qui, après leurs formations, pourront être pris en stage en entreprise et trouver des débouché professionnels. L’emploi des jeunes est un enjeu déterminant. La ville de Clichy a mis des locaux à disposition pour cette École de la deuxième chance qui couvrira le nord des Hauts-de-Seine. Une deuxième localisation est programmée dans le sud, et une implantation est envisagée à terme dans le centre afin de couvrir tout le territoire des Hauts-de-Seine.

Condition d'admission

Les stagiaires doivent être volontaires pour s’engager dans un parcours d’insertion professionnel exigeant : présence 35h/semaine, alternance régulière avec l’entreprise, ponctualité… Ces différents critères sont appréciés lors de l’entretien d’accueil et pendant une période d’essai d’un mois à l’issue de laquelle est signé un contrat d’engagement.

Ecole de la deuxième chance
51, rue Pierre
01 41 05 92 60
info@e2c92.fr
www.e2c92.fr 

 

L'inauguration de l'école de la deuxième chance

Ouverte depuis mars 2011, l’E2C 92 a accueilli ses premiers stagiaires dont six se sont vus remettre leurs attestations de compétences. "Nous avons déjà accueilli plus d’une centaine de stagiaires, et nous en comptons 67 actuellement, ce qui est très prometteur", a précisé Jeanne Schneider la directrice de l’E2C, qui a organisé une rencontre entre quelques jeunes de l’école et les élus et personnalités présentes. Ce moment d’échanges privilégié a permis de mettre en avant la qualité de l’accompagnement, mais aussi l’objectif premier de l’insertion professionnelle pour ces jeunes. Ils ont rappelé combien ils étaient importants pour eux de se retrouver dans une structure qui leur apporte la formation et l’aide nécessaire pour trouver un emploi alors qu’ils sont tous sans diplôme et sans qualifications nécessaires.

Le maire de Clichy a rappelé l’importance de la collaboration entre la ville de Clichy, qui a mis ses locaux à la disposition de l’E2C pour créer le 1er centre des Hauts-de-Seine, les communes de la Boucle Nord, mais aussi les autres communes qui se sont agrégées dans ce projet. Avec Jeanne Schneider, le bureau et le Conseil d’Administration de l’Ecole de la deuxième chance ont suivi au quotidien le développement et le résultat des premières promotions.

Les locaux de l’Ecole de la deuxième chance des Hauts-de-Seine ont été inaugurés à Clichy par Maurice Leroy, ministre de la Ville, Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional d’Ile-de-France, Patrick Devedjian, député, président du Conseil général des Hauts de-Seine, Gilles Catoire, maire de Clichy, conseiller général des Hauts-de-Seine, et Edith Cresson, présidente de la Fondation des E2C.

Jeunesse

Ecole de la deuxième chance

7 photos

LEFT
RIGHT