Boulevard Victor Hugo

Le boulevard Victor Hugo a été tracé à l'intérieur du territoire clichois en 1745, à la demande de Louis XV, qui souhaitait pouvoir joindre Saint-Denis à Versailles, sans passer par Paris, 5 boulevard Victor HUGO ;

Depuis 1930, le boulevard Victor Hugo marque la limite intérieure sud de la ville. En effet, ce n'est qu'en 1930 que Clichy a acquis ses frontières actuelles, lorsque l'étendue de Paris a été redéfinie, entre 1925 et 1930.

A l'origine, au début du Moyen-Age, Clichy incluait Saint Ouen (jusqu'en 690), saint Philippe-du-Roule (jusqu'en 1690).

A la révolution, Paris s'agrandit encore aux dépens de Clichy (Monceau, Courcelles).

En 1860, les Batignolles sont intégrées à la Capitale ; en 1866 , Levallois-Perret s'érige en commune indépendante.

Les fortifications, élevées sous le ministère d'Adolphe Thiers entre 1841 et 1845, sont rasées en 1919, après avoir profondément marque le paysage des banlieues limitrophes.

A Clichy comme ailleurs, c'est le long des fortifs que s'installent les populations déshéritées, ce dont témoigne encore la cité Simonneau.

Les dernières limites de Paris, élargies par le décret du 27 juillet 1930, enlèvent à Clichy le cimetière des Batignolles et la zone des fortifications.