Les jardins de l'Europe sont ouverts

Les jardins de l'Europe sont ouverts

Espaces verts - Publié le 10 octobre 2018
Les locataires des jardins partagés des allées de l’Europe ont semé leurs premières graines. Les jeunes pousses commencent à voir le jour. Rencontre avec les nouveaux jardiniers du quartier.

Les jeunes pousses commencent à voir le jour. Rencontre avec les nouveaux jardiniers du quartier :

Jacky

Jacky a commencé à jardiner mi-septembre. Clichois depuis 46 ans, il se rend tous les jours sur sa parcelle pour arroser ses plantations. Cerfeuil, ciboulette, persil, salade, radis et poireaux sont déjà semés. Jacky est passionné de jardinage depuis tout jeune : « à 12 ans j’ai des souvenirs de jardinage avec mes parents dans le jardin de ma grand-mère », se souvient-il.

C’est avec nostalgie et engouement qu’il plante ses graines bios achetées au marché. Si le jardinage est un loisir, il lui permet de manger de bons produits, sans pesticides et dans le respect de la nature. Prochaine étape : installer des filets pour déjouer la gourmandise des pigeons !

Nathalie

Avec sa petite famille, elle voit son jardin comme un « sas de décompression ». Chez elle, il n’y a pas de balcon, pourtant son mari adore les plantations. Pour Nathalie, le jardinage lui rappelle des souvenirs avec ses parents. Le couple et ses deux enfants s’y rendent en semaine, un jour sur deux, et tous les week-ends. Ils ont déjà planté radis, salades, fraises et oignons. Cela leur permet de passer des moments agréables en famille.

Nathalie voit les jardins familiaux comme une opportunité pour rencontrer des personnes ayant la même passion : « il y a beaucoup de familles comme nous avec des enfants, ils peuvent jouer ensemble ».

Christine

En amoureuse de la nature, Christine s’est mise à jardiner dès qu’elle a reçu les clés de son cabanon ! « J’adore le paradoxe du jardin en ville », explique- t-elle. Cette installation lui permet de rencontrer des personnes qu’elle n’aurait pas eu l’occasion de connaître ailleurs. Les jardiniers se retrouvent autour d’une même passion et créent des liens.

« Nous sommes tous des débutants, alors on se donne des conseils, on s’entraide », confie-t-elle. Christine à la main verte ; fraises, poireaux, persil, oignons blancs, menthe et fleurs sont en route sur sa parcelle. Elle profite ainsi du plaisir de manger le fruit de ses plantations.

Localisation