Une gestion durable

La Ville agit toute l’année en faveur de la biodiversité végétale dans la ville et ses espaces verts.

Les règles de gestion durable des espaces verts

Voir l'image en grand

Récupération d’eau de pluie

Formation de tous les agents des espaces verts à la gestion différenciée


Passage au zéro phytosanitaire avec la signature de la Charte Zéro phyto, qui repose sur 5 principes de bonne gestion : zéro désherbant chimique, zéro engrais chimique, plus de biodiversité, plus d’attention portée au sol, moins de consommation d’eau, choix en faveur de plantes vivaces et arbustives mellifères.

Voir l'image en grandPaillage des massifs avec le broyat des branches de taille pour limiter les arrosages et le désherbage.


Lutte contre la pollution sonore et aérienne en favorisant l’achat de matériel électrique.

Installation de 80 nichoirs en 2018 dans toute la ville

Pratique du fauchage raisonné : Le principe est de délimiter une zone enherbée et d’y laisser simplement se développer la végétation naturelle, afin de ne pas perturber la micro- faune. En déploiement progressif dans les 45 hectares d’espaces verts de Clichy : en commençant par les parcs Mozart, Henri Sellier et Foucault. Un fauchage tardif sera réalisé en fin d’été afin qu’un maximum d’espèces ait eu le temps d’accomplir leur cycle de vie.

De nouvelles pratiques aux nombreux effets positifs !

Voir l'image en grandDéveloppement d’une plus grande diversité animale et végétale. Cela se traduit également par le retour d’une végétation spontanée participant à rendre la ville plus verte.

La Ville réalise des économies substantielles de produits ainsi que d’eau : en contribuant à réduire l’évaporation de l’eau, les paillage des massifs fait diminuer l’arrosage.

Voir l'image en grand

Une faune en plein essor : retour des papillons, mais aussi des coccinelles. Alliées utiles des agents des Espaces verts, elles se nourrissent de pucerons, tout comme les mésanges charbonnières. Les chauves-souris reviennent aussi, ce qui est bon signe car elles mangent les moustiques !

Les nichoirs permettent la préservation des espèces d’oiseaux, adaptés à chaque type d’animal : rouge-gorge, chouette, chauve-souris… et même pour les écureuils !