Ville de Clichy
 

Lutte contre les nuisibles

Face à la prolifération des nuisibles, la Ville met en place un plan d'action efficace avec plusieurs campagnes par an de dératisation, désinsectisation et désinfection dans les points sensibles de la ville.
Elle fait intervenir des entreprises spécialisées qui participent activement à la salubrité publique, en menant une lutte active, continue et adaptée contre les rongeurs, pigeons et insectes.

Les actions de la Ville

Tout au long de l'année, la Ville lutte contre la prolifération des nuisibles et la maîtrise de leurs populations. Chaque année, elle organise : 

  • quatre campagnes de désinsectisation,
  • six campagnes de dératisation dans l'ensemble des bâtiments communaux, sur les berges de Seine et dans les égouts,
  • quatre campagnes de désinfection : virucide, bactéricide et fongicide dans les dortoirs des crèches et des écoles maternelles.

L'élimination des nuisibles se construit en trois axes : l'élimination des individus, l'exclusion mécanique et le nettoyage.

Si les premiers axes sont pris en charge par la Ville, le nettoyage est l'affaire de tous et notamment des particuliers. 

Les rats

Quels risques sanitaires ? 

Les rats sont porteurs de virus et de bactéries qui engendrent un risque pour la santé humaine. L'agent pathogène peut être transmis aux hommes par les parasites du rat mais également par la contamination de l'eau par les excréments ou l'urine des rats.

Les actions entreprises par la Ville  

La Ville organise six campagnes de dératisation par an : à l'aide de stations d'appâtage contenant un rodonticide dans des espaces non accessibles aux usagers ou à tout autre animal.

Dans les principaux parcs de la ville sont organisées des opérations de furetage. Une entreprise intervient avec une brigade de 7 à 12 furets qui s'insinuent dans les terriers pour débusquer et sortir les rats.
Ce procédé permet la capture de 90% des individus, engendre peu de souffrance animale et est écologique car il évite l'utilisation de produits chimiques.

Calendrier des campagnes de dératisation 2024 : 

Sites sensibles (bâtiments municipaux, parcs et jardins) : 

- Du 5 février au 16 février

- Du 1er avril au 12 avril

- Du 3 juin au 14 juin

- Du 5 août au 16 août

- Du 23 septembre au 4 octobre

- Du 2 décembre au 13 décembre. 

Réseaux d’assainissement et berges de Seine :

- Du 19 février au 8 mars

- Du 15 avril au 3 mai

- Du 17 juin au 5 juillet

- Du 19 août au 6 septembre

- Du 7 octobre au 25 octobre

- Du 16 décembre au 3 janvier 2025. 


Pour lutter contre les rats, la Ville met également en place les actions suivantes : 

  • Diffusion d’un courrier à l’ensemble des communes limitrophes, des bailleurs sociaux et des commerçants afin de coordonner les actions des entreprises de dératisation.

  • Coordination des actions de l’entreprise de dératisation avec la Direction des espaces verts afin d’éviter la réutilisation des terriers par les rongeurs.

  • Mise en place d’interventions ponctuelles en cas de nouvelles infestations et d’action « choc » en cas d’invasion massive de rongeurs avec 3 interventions successives tous les 10 jours. 

  • Mise en place d’une campagne de communication à l’entrée des lieux sensibles (parcs, jardins, écoles …) avec des panneaux de communication indiquant la bonne conduite à adopter pour prévenir la prolifération des rats ainsi que les actions de la Ville (« Stop aux rats : laisser ses déchets à terre et les rats prolifèrent »)

  • Formation d’un agent du service d’hygiène dédié à la lutte contre les nuisibles dans les bâtiments municipaux sensibles

Que faire en tant que particulier ? 

La prolifération des rats est, pour l'essentiel, due à l'activité humaine. Chacun et chacune a donc un rôle à jouer et peut adopter les bons gestes :

  • ne pas abandonner des déchets alimentaires au sol

  • déposer ses déchets alimentaires dans des sacs et bacs fermés,

  • ne pas nourrir les animaux – chats, chiens, oiseaux, etc – dans l'espace public.

Les entreprises interviennent uniquement dans les bâtiments municipaux et dans les espaces verts publics. Les particuliers qui rencontrent ce type de problème dans leur logement doivent s'adresser à un prestataire privé. 
Dans les parties communes des habitations, il appartient au syndic de procéder à la dératisation et à la désinsectisation.

 

Les pigeons

Quels risques sanitaires ? 

Les pigeons constituent un réservoir de micro-organismes potentiellement pathogènes pour l'homme. Leurs excréments sont également porteurs de maladies qui peuvent se transmettre par inhalation et contact.

Les actions entreprises par la Ville 

Toujours dans un souci de respect de la vie animale, la Ville a choisi une méthode alternative à la capture des oiseaux. Un pigeonnier contraceptif a été érigé au sein du parc Bich pour fixer durablement une population locale de pigeons. Le nourrissage est réalisé exclusivement à l'intérieur, ce qui permet de fixer la population et de réguler le nombre d'individu. La mise en place de pigeonnier simplifie le nettoyage des fientes qui se concentrent à l'endroit où les pigeons nichent et se nourrissent.
Cette installation favorise également la surveillance de la mortalité des pigeons. 

Deux nouveaux pigeonniers seront installés dans les parcs Salengro et des Impressionnistes courant 2023.

Que faire en tant que particulier ? 

Les propriétaires et gestionnaires d'immeubles peuvent repérer les lieux propices à la nidification puis y faire installer des dispositifs répulsifs adaptés : pyramides de
fils tendus qui déstabilisent le pigeon et sont une barrière infranchissable, électro répulsion... Il faut également veiller à boucher les éventuels ouvertures et accès dans les lieux permettant la nidification.

Les insectes


Quels risques sanitaires ? 

Les insectes peuvent être porteurs de germes mais également être à l’origine de piqûres douloureuses ou de réactions allergiques.

Les actions entreprises par la Ville

Chaque année, quatre campagnes sont organisées contre les insectes comme les cafards, blattes, puces, punaises de lits, guêpes, frelons, chenilles, asticots ou autres nuisibles, ainsi que l’enlèvement ou l’éradication des nids d’insectes.
L’ensemble des 70 équipements publics et espaces verts sont traités à l’aide de plaques de glue ou de pulvérisations liquides extérieures, de façon à détruire les insectes et les nids. Des passages supplémentaires sont effectués lors du repérage de nids de guêpes ou de frelons.

Que faire en tant que particulier ? 

Les propriétaires, gestionnaires et locataires doivent faire appel à des professionnels pour faire traiter l'intérieur des habitations privées. Concernant les abeilles, espèces préservées pour la biodiversité, la Ville contacte un apiculteur afin de faire retirer l'essaim constaté.

Rappel des conseils pratiques pour limiter la prolifération des nuisibles

  • Ne jetez pas de nourriture sur la voie publique

  • Ne nourrissez pas les oiseaux 
    En effet, nourrir les pigeons n'est pas, comme beaucoup le pensent, une action généreuse. Cette pratique ne fait que favoriser la prolifération de ces volatiles qui, du fait de leur surnombre, finissent par vivre dans des conditions sanitaires déplorables. Nourrir les pigeons peut faire l'objet d'une amende de 68 € (article R 632-1 du code pénal-cas 2).

    ART. 120 du règlement sanitaire départemental : 
    « Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels, notamment les chats ou les pigeons ; la même interdiction est applicable aux voies privées, cours ou autres parties d'un immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage ou d'attirer les rongeurs. »

  • Déposez vos ordures ménagères dans des sacs fermés et étanches juste avant la collecte et dans les conteneurs. Pensez à les refermer.

  • Alertez le service Hygiène et Salubrité en cas de forte présence de rats : ou 01 47 15 95 00/85 78

  • Supprimez les possibilités d’accès à des points d’eau.

  • Entretenez vos caves, greniers et réseaux d’assainissement privés.

  • Pour bloquer l’accès des rongeurs dans les parties communes des immeubles, équipez de grilles les aérations, les vides sanitaires, les soupiraux…et rebouchez les trous éventuels (interstices entre les murs).

  • Débroussaillez et entretenez votre jardin et les abris de stockage.

  • Soyez vigilant si vous possédez un poulailler ou une volière car ils attirent les rongeurs.

Service Hygiène et Salubrité

51 rue Pierre – 92110 Clichy

01 47 15 95 00

Haut de page