L'entrée de ville

Périmètre et situation géographique

Pour répondre à la paupérisation du quartier, au fort développement de la vacance et au départ de nombreux commerces, de premières réflexions sur le secteur de l’« Entrée de Ville » ont été lancées dès la fin des années 1980.

Le périmètre de l’opération recouvrait un tissu urbain particulièrement dense et complexe caractérisé par :

  • une forte densité et une complexité du tissu urbain,
  • un processus de dégradation du bâti,
  • des problèmes de relogement des habitants et de réinstallation des activités,
  • une nécessaire prise en compte de la présence du boulevard périphérique et de l’interface avec la Ville de Paris,
  • l’importance et la complexité des flux automobiles,
  • le déclin économique du quartier.

 

Ce n’est qu’en 2002, que la ZAC « Entrée de Ville », regroupant plusieurs sites opérationnels, a été créée. L’objectif était avant tout d’intervenir sur le bâti dégradé du quartier.

 

Le périmètre est élargi en 2006, considérant qu’il convenait de poursuivre la redynamisation, la restructuration et la valorisation de l’image du quartier dans une logique cohérente. Le nouveau périmètre s’étend sur environ 29 hectares, à proximité de la porte Pouchet, au sud-ouest de la ville, en limite de territoire de la Ville de Paris et en contact avec le boulevard périphérique. 

 

Le périmètre de la ZAC étendue est délimité par :

  • Au nord, les rues Pierre Curie, Klock, du docteur Calmette et Henri Barbusse,
  • Au sud, le boulevard périphérique,
  • À l’ouest, la rue Chance Milly,
  • À l’est, le boulevard du Général Leclerc.

Désormais, l’objectif est également de concentrer l’intervention publique sur les espaces et équipements publics pour une meilleure articulation entre les îlots, tout en poursuivant et confortant les objectifs initiaux.

 

Périmètre de la ZAC Entrée de ville

Qu'est-ce qu'une ZAC ?

La zone d’aménagement concerté (ZAC) est un outil d’urbanisme essentiel dans la mise en œuvre des projets urbains par les collectivités. Elle offre à la personne publique initiatrice un contrôle complet sur les choix d’aménagement d’un secteur.

Objectifs et programme de constructions

À travers cette opération d’aménagement, la Ville de Clichy poursuit les objectifs suivants :

  • Améliorer l’image urbaine du quartier ;
  • Mettre en valeur sa frontalité sur le boulevard périphérique ;
  • Transformer le paysage urbain par la création et le réaménagement d’espaces publics ;
  • Redynamiser le quartier avec la réalisation de programmes immobiliers de bureaux.

 

Pour atteindre ces objectifs, il y est prévu :

  • La création et la réhabilitation de logements : L’opération va permettre l’aboutissement d’une politique ambitieuse centrée sur l’habitat, à la fois soucieuse du maintien des populations en place, de la mixité sociale et fonctionnelle et de la qualité du cadre de vie. Il s’agit à la fois d’agir sur l’habitat dégradé, de répondre à la demande de logements neufs et de favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle.
  • La requalification des espaces publics : La mise en valeur des espaces publics améliorera les relations avec les quartiers voisins, le centre-ville, et contribuera à mettre en cohérence le secteur avec les projets parisiens qui s’étendent de l’autre côté du boulevard périphérique.
  • La création et réhabilitation d’équipements publics : De nouveaux équipements publics, principalement des équipements pour la petite enfance, seront créés en réponse aux besoins des futurs usagers.
  • La création de bureaux : S’appuyant sur le dynamisme économique de la commune, notamment sur le centre-ville et le secteur Auboin, l’opération permettra de poursuivre la redynamisation économique du secteur. L’implantation de secteurs tertiaires et d’activités artisanales sera poursuivie en s’appuyant sur les entreprises nationales présentes sur le territoire clichois.

Le développement du commerce de proximité en cohérence avec les besoins futurs : En complément de l’action précédente, les nouvelles implantations commerciales, répondant aux besoins des populations actuelles et futures, seront valorisées tout en assurant la redynamisation de l’offre commerciale actuelle.

 

L'opération Clichy Batignolles

Le programme du projet « Clichy-Batignolles » prévoit la création d’un nouveau quartier de ville, composé de logements, d’équipements publics, de bureaux, de commerces et de services autour d’un grand parc de 10 hectares. Il est également prévu l’implantation du nouveau Tribunal de Grande Instance de Paris dans le cadre de l’opération.

Au total, ce programme englobe :

  • environ 3 400 logements dont 500 logements étudiants et pour jeunes travailleurs et 200 chambres pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Au moins 50 % des logements seront destinés au logement social,
  • 140 000 m² de bureaux et d’activité (hors institutions judiciaires),
  • 136 500 m² du palais de justice et de la direction régionale de la police judiciaire,
  • 31 000 m² de commerces et de services (situés en rez-de-chaussée des immeubles),
  • 38 000 m² d’équipements publics : un collège, quatre groupes scolaires, trois crèches, deux gymnases, une halte-garderie, un centre d'animation, un centre de protection maternelle et infantile, un centre de tri de déchets, un parking autocar et un parking résidentiel de 600 places.

L’accueil du nouveau palais de justice de Paris se traduit par :

  • la construction d’un immeuble culminant à 160 m de haut. Il est situé au nord de la ZAC, en limite sud du périphérique et de la porte de Clichy. Les premières audiences ont eu lieu en avril 2018.
  • l’aménagement d’un parvis de 6000 m².

La mixité des fonctions dans le programme permettra de générer une animation continue du quartier, où habitants, salariés, et visiteurs se croiseront tout au long de la journée et de la semaine.

L’opération doit accueillir environ 7 500 habitants aux profils variés et 12 700 personnes y travailleront. De plus, 5 000 visiteurs quotidiens du Palais de Justice sont attendus, ainsi que de très nombreux usagers du parc, des clients des commerces et des spectateurs du futur cinéma ou du théâtre national de l’Odéon (ateliers Berthier) situé au nord du site sur le boulevard Berthier.

À proximité immédiate de Clichy, le réaménagement de ce secteur et notamment l’arrivée du Tribunal de Grande Instance impacteront de façon significative le quartier « Entrée de Ville ».

Plus d’informations sur le projet sur www.clichy-batignolles.fr ou sur le site de la Ville de Paris.

 

L'opération de la porte Pouchet

Depuis 2003, la Ville de Paris entend réaménager les portes parisiennes. Le projet de la Porte Pouchet s’étend sur une quinzaine d’hectares entre le boulevard périphérique et le boulevard Bessières. À l’origine, le site était composé d’immeubles des années 1970 en mauvais état, de services urbains à l’emprise très importante et d’espaces publics larges mais de mauvaise qualité. Le projet prévoyait la création de logements, d’équipements publics, de commerces, de bureaux, d’activités économiques, la requalification du mail André Bréchet et l’aménagement d’une nouvelle place. Il permettra, à partir d'une relocalisation des services urbains existants, de réorganiser la structure urbaine du quartier et de développer de nouvelles liaisons avec les quartiers environnants.

Le programme prévoit :

  • La réhabilitation de la tour Bois-le-Prêtre et d’une partie de la barre Borel,
  • La construction de 269 logements,
  • La relocalisation de la crèche,
  • La création d’immeubles de bureaux d’une résidence de tourisme,
  • L’aménagement de la Place Pouchet,
  • La création d’une voie nord-sud le long de la place en direction de l’immeuble Ovalie,
  • Le réaménagement du mail planté sur la rue André Bréchet,
  • La création d’un square sur l’îlot Rebière et d’une liaison piétonne jusqu’au boulevard Bessières,
  • La requalification du boulevard Bois-le-Prêtre, des rues Borel et Floréal.

Afin d’assurer un développement urbain cohérent et de qualité de part et d’autre des limites communales, les Villes de Clichy-la-Garenne et de Paris travaillent en concertation. Ainsi, elles ont signé un protocole de coopération en 2003, qui a été renouvelé début 2012.

État d’avancement de l’opération

Aujourd’hui, l’opération d’aménagement est largement engagée. Les actions les plus significatives qui ont été réalisées sont les suivantes :

  • L’aménagement en 2013 d’un parc urbain d’1 ha sur le site des anciennes usines BIC,
  • La construction d’une école maternelle de 15 classes, rue Foucault, pour la rentrée 2017,
  • La construction d’environ 600 logements,
  • La construction d’un immeuble de bureaux avec commerces au rez-de-chaussée à l’angle du boulevard Victor Hugo et de la rue de Paris,
  • La restructuration et surélévation de l’immeuble de bureaux rue du 8 mai 1945,
  • Un équipement socio-culturel rue Klock,
  • La requalification de nombreuses rues (rue Roux, rue Calmette, rue Martre, rue Simmoneau, rue du 19 mars 1962, rue Klock, rue Marcel Paul, rue des Cailloux, rue Anatole France, rue Chance Milly),
  • La création d’un parking public de 200 places à l’angle de la rue Auboin et du boulevard du Général Leclerc, ainsi que de 9 700 m² de bureaux, 1 300 m² de commerces et un hôtel 3 étoiles de 157 chambres,
  • La construction d’un ensemble immobilier de 93 logements, 2 200 m² de bureaux, 900 m² de commerces et une crèche de 60 berceaux, au 16 boulevard Jean Jaurès,
  • La création d’espaces publics en zone 30.

Certaines opérations sont également en chantier, telles que :

  • La construction de près de 8 000 m² de bureaux et 650 m² de commerces à l’intersection de la rue Martre et de la rue du Docteur Emile Roux,
  • La construction d’un immeuble tertiaire de 13 500 m² au 12-22 boulevard Victor Hugo,
  • La construction de 23 logements en accession au 41 boulevard Victor Hugo,
  • L’aménagement d’un mail paysager le long de la rue Martre...

Équipements publics

Equipement petite enfance

Situé au cœur de l’ilot Bonnet-Roux, la crèche répondra notamment aux besoins de la population nouvelle issue des logements programmés dans l’ensemble de la ZAC « Entrée de Ville ». 

 

Ecole maternelle Foucault

L’école de 15 classes a été livrée à la rentrée 2017. Elle regroupe les effectifs des maternelles Sophie Foucault et Victor Hugo.

 

Parc urbain Marcel Bich

Situé sur le site des anciennes usines BIC, le parc urbain offre depuis 2013 un poumon vert en cœur d’îlot et dans la partie sud-ouest du territoire clichois. Sur un hectare, il propose une grande diversité végétale avec 25 à 30 espèces d’arbres différentes, des aires de jeux pour les enfants et des tables de ping-pong. Il prend par ailleurs en compte le caractère historique des lieux en proposant un jardin des 4 couleurs, un panneau signalétique historique, ou encore une fresque sur l’histoire des usines BIC.

 

Mairie annexe Victor Hugo

Cette structure, située au 68 boulevard Victor Hugo, a pour objectif de faciliter les démarches administratives des habitants Clichois. Elle a fait l’objet de travaux de restauration dans le cadre de l’aménagement de l’« Entrée de ville ».

 

Parking souterrain

La création d’un nouveau parking public d’environ 200 places vise à répondre aux besoins de stationnements du quartier et de l’opération située à l’angle de la rue Auboin et du boulevard du Général Leclerc.